Caen

Numérique

RMAN Sync développe une intelligence artificielle pour les entreprises du BTP

Par Isabelle Evrard, le 27 juin 2022

La start-up caennaise, RMAN Sync, spécialisée dans le développement de logiciels d’apprentissage autonome, se prépare à lever deux millions d’euros pour recruter de nouveaux collaborateurs et se développer à l’international.

La start-up RMAN Sync a été créée par Renaud Delcoigne, Marc Malmaison, Antoine Morace, et Nina Talbot.
La start-up RMAN Sync a été créée par Renaud Delcoigne, Marc Malmaison, Antoine Morace, et Nina Talbot. — Photo : Isabelle Evrard

Créée en septembre 2019 à Caen par Renaud Delcoigne, Marc Malmaison, Antoine Morace, et Nina Talbot, RMAN Sync est une start-up qui développe un SRM (Supplier Relationship Management, logiciel de relation avec les fournisseurs, NDLR) à destination des entreprises de la fabrication et de la distribution des matériaux de construction ; "Les missions fondamentales des achats et de la chaîne logistique sont étroitement liées mais trop souvent, les services travaillent sans être coordonnés. Notre logiciel vise à faciliter le partage de l’information entre les entreprises, fournisseurs et clients pour optimiser les stratégies d’achat, réduire les délais de livraison, les coûts et le stockage des matières premières", explique Nicolas Comby, responsable commercial. La solution développée par RMAN Sync, basée sur le Deep Learning (algorithmes capables de mimer les actions du cerveau humain grâce à des réseaux de neurones artificielles) vise à apporter une rupture technologique sur le marché de l’édition de logiciels "et se démarque ainsi de la concurrence", souligne Nicolas Comby.

Labellisée Deeptech


Après une première levée de fonds de 350 000 euros en 2021, l’entreprise prépare un nouveau tour de table d’au moins deux millions d’euros pour cet été, afin de recruter de nouveaux collaborateurs et se développer à l’international, à commencer par l’Amérique du Nord puis l’Asie. "Nous souhaitons multiplier notre chiffre d’affaires (non communiqué) par deux tous les ans pendant cinq ans et devenir le numéro 1 mondial de notre domaine d’application d’ici 2028", espère Nicolas Comby.

Accompagnée à son démarrage par Normandie Incubation, la société entre dans une nouvelle étape de son développement : "Nous avons remporté en 2021, le 23e concours d’innovation "i-Lab" organisé par le ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et sommes donc aujourd’hui labellisés Deeptech, ce qui nous permet d’intégrer le programme d’accélération de Normandie Incubation", confirme Jean-Marc Joyeux, responsable marketing de la société. Par ailleurs, pour booster sa R & D, l’entreprise a signé un contrat de collaboration avec le laboratoire de recherche en sciences du numérique GREYC de Caen et l’Université de Normandie, ce qui lui permet d’accueillir un doctorant chercheur au sein de son équipe.

En pleine croissance, la start-up normande, qui a pris ses quartiers dans de vastes locaux dans le quartier Koenig de Bretteville-sur-Odon en septembre 2021, emploie aujourd’hui vingt-deux salariés et ambitionne d’atteindre un effectif de quarante collaborateurs d’ici 2023.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition