Nutriset : Entreprise responsable

Par la rédaction, le 06 novembre 2009

Spécialiste de la lutte contre la malnutrition, l'entreprise normande a connu en 1997 une véritable révolution en mettant sur le marché un produit sans équivalent, le PlumpyNut. Depuis 2005, elle organise sa production au plus près des populations vulnérables.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Innover lorsque l'on est leader sur son marché relève parfois de la gageure. L'entreprise dirigée par Michel Lescanne en a fait la troublante expérience en 1997 avec ce qui deviendra son produit emblématique: le PlumpyNut. Un aliment à haute valeur nutritionnelle, prêt à consommer, qui remisa d'un coup au placard les vieilles recettes à base de poudres à diluer. Mais tout comme Rome ne s'est pas faite en un jour, le succès du produit miracle de Nutriset aura mis quelques années à séduire ses principaux distributeurs, les Nations Unies (Unicef) et autres ONG.




Objectif: lutter contre la malnutrition

Créé en 1986 par un ingénieur de l'industrie agroalimentaire, Nutriset se positionne d'emblée sur le terrain du traitement de la malnutrition avec la mise au point et la fabrication de produits nutritionnels à destination des populations des pays en voie de développement. «Un objet social qui n'a pas évolué depuis», rappelle le dirigeant et qui marque la très forte particularité de Nutriset: «Notre actionnaire, ce sont les populations vulnérables!», résume Michel Lescanne. «Lorsque nous avons démarré notre activité, se souvient le dirigeant, on aidait les pays en développement avec les stocks de la PAC (politique agricole commune), sans se soucier véritablement des besoins; nous avons eu les premiers une démarche basée sur l'offre», explique-t-il. Et en proposant ainsi des produits adaptés qui ne soient pas «la transcription de produits du Nord», Nutriset réalise «une véritable innovation pour l'époque»! D'innovation à révolution, il n'y a qu'un pas que l'entreprise Normande s'apprête dès lors à franchir. «Au départ, les produits se déclinaient sous forme de poudres à diluer; or l'eau posait beaucoup de problèmes d'hygiène ainsi que de risque de dilution des produits». Conséquence, les prises devaient s'effectuer de préférence dans le cadre lourd d'une hospitalisation, «alors que certains n'étaient pas malades mais avaient juste faim!», rappelle comme une évidence Michel Lescanne. Face au risque élevé d'abandon des protocoles en cours de traitement, Nutriset réfléchit alors à la mise au point d'une préparation permettant aux enfants de ne pas être hospitalisés. Et en 1997, le produit naît sous sa forme actuelle. Mais un an plus tard, lorsque Nutriset se tourne vers les ONG, le pari est loin d'être gagné: «Nous détenions 90% du marché des poudres à reconstituer lorsque nous nous sommes présentés avec un produit qui devait, à terme, cannibaliser le marché», analyse le dirigeant. Réticents au départ, les donneurs d'ordres vont mettre plus de cinq ans avant de se tourner vers le PlumpyNut. «Au départ, ils n'y croyaient pas», par force d'habitudes et aussi «de préjugés extrêmement forts sur le rôle des mères dans la malnutrition». L'hospitalisation était alors la règle et Nutriset proposait ni plus ni moins «que de déposséder le corps médical de ses prérogatives en permettant aux enfants de se soigner sans sortir de chez eux».




Un «produit miracle»

Les premiers essais grandeur nature au Soudan en 2001 puis au Niger en 2005 marqueront un vrai tournant dans l'appréciation du produit: «Avec MSF, nous avons pu prendre en charge 63.000 enfants avec 91% de taux de guérison alors même que nous n'aurions pu en traiter que 10.000 avec l'ancien système!», explique Michel Lescanne. Devenu «produit miracle», le PlumpyNut est aujourd'hui produit en partie dans les pays consommateurs grâce au développement d'un réseau qui s'inspire des techniques de la franchise. Une dizaine de pays africains sont désormais concernés, ainsi que la République Dominicaine et prochainement l'Inde.



Guillaume Ducable

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture