Caen

Technologies

Le robot de Conscience Robotics prêt à assister les médecins

Par Isabelle Evrard, le 23 septembre 2022

L’entreprise Conscience Robotics (Hérouville-Saint-Clair) vient de mettre au point, en partenariat avec la clinique Saint-Martin de Caen et des ingénieurs d’Orange Caen, un robot de télémédecine baptisé "Médian".

De g. à dr : Francis Faroy, chirurgien vasculaire à l’Hôpital privé Saint-Martin de Caen ; Jean-Marc Escalettes, Directeur Orange Grand Ouest ; Iliès Zaoui, fondateur de Conscience Robotics, présentent le robot de télémédecine Médian.
De g. à dr : Francis Faroy, chirurgien vasculaire à l’Hôpital privé Saint-Martin de Caen ; Jean-Marc Escalettes, Directeur Orange Grand Ouest ; Iliès Zaoui, fondateur de Conscience Robotics, présentent le robot de télémédecine Médian. — Photo : Isabelle Evrard

Fondée en 2018 par Iliès Zaoui, la start-up Conscience Robotics ajoute une nouvelle brique technologique à ses compétences avec la mise au point d’un robot de télémédecine. En test depuis un an à la clinique Saint-Martin de Caen, le robot appelé "Médian" est opérationnel depuis le 23 septembre 2022 au sein de l’établissement. Le projet est le fruit d’un partenariat collectif entre la start-up basée à Hérouville-Saint-Clair (19 salariés), les ingénieurs d’Orange Innovation Caen et le docteur Francis Faroy, chirurgien vasculaire et président de la commission médicale Hôpital privé Saint-Martin de Caen. "Même si la télémédecine a le vent en poupe, elle reste malheureusement de la téléconsultation via un simple parloir qui propose un échange verbal sans examen clinique. Médian, avec sa caméra, permet aujourd’hui au médecin d’examiner à distance une plaie, et donc de gagner du temps dans le diagnostic, le tout via un réseau sécurisé et qui assure une traçabilité des décisions médicales", explique le Dr Faroy. Médian peut aussi être utile aux urgentistes, qui peuvent envoyer une photo de la plaie et une demande d’avis à un médecin d’astreinte resté à son domicile. Avantage : le gain de temps pour le patient et pour le médecin qui n’a pas à se déplacer. "On peut aussi imaginer installer Médian dans des hôpitaux périphériques pour demander des avis à distance ou dans des Ehpad pour éviter aux personnes âgées de se déplacer", ajoute le chirurgien qui assure que "la médecine est à l’aube d’une révolution avec des outils de plus en plus perfectionnés et de plus en plus humanoïsés." À terme, le robot Médian équipé d’un "bras" pourra réaliser, à distance, un examen stéthoscopique sur le patient. D’une valeur moyenne de 30 000 euros à l’achat, le robot de Conscience Robotics sera commercialisé en 2023.

Doubler le chiffre d’affaires

Récompensée en 2019 par les Trophée de l’économie normande, catégorie innovation, et accompagnée par Normandie Incubation, Conscience Robotics travaille à exploiter les capacités physiques des robots en développant un système universel "Conscience OS", via l’intelligence artificielle. "L’objectif est d’apprendre au robot à interagir avec son environnement de façon autonome", explique Iliès Zaoui, qui espère doubler son chiffre d’affaires en 2022 et atteindre les 600 000 euros. Un développement novateur car l’entreprise externalise son système dans un serveur extérieur (conscience engine) : "ce système permet de gagner en coût, en masse, et en autonomie, car le robot en lui-même n’a plus besoin de puissance pour effectuer les calculs" précise le fondateur.

Cette technologie ne peut fonctionner qu’avec des réseaux 5G ultra-rapides : selon Orange Normandie, le territoire compte déjà une centaine de villes couvertes par la 5G, et 38 villes normandes supplémentaires doivent être équipées d’ici le mois de novembre.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition