Rouen

Environnement

Grâce à ses levées de fonds, GreenBig accélère son développement

Par Sylvie Mignard, le 06 juillet 2022

La start-up normande GreenBig a bénéficié de deux levées de fonds pour développer sa b : bot, une machine innovante assemblée dans l'usine Toshiba Tec (Dieppe), qui transforme les bouteilles plastiques en paillettes de PET triées par couleurs. La société pourrait envisager une prochaine levée de fonds, fin 2022 pour accélérer son développement.

La start-up GreenBig, implantée à Caen et à Dieppe, a déjà bénéficié de deux levées de fonds pour développer sa machine.
La start-up GreenBig, implantée à Caen et à Dieppe, a déjà bénéficié de deux levées de fonds pour développer sa machine. — Photo : GreenBig

Pour financer le développement de leur machine de tri et de recyclage de bouteilles en plastique, baptisée b : bot, les trois fondateurs de Green Big, Benoit Paget, Fabien Rimé et Baptiste Danezan, accompagnés par trois investisseurs privés, ont d'abord réuni environ 600 000 euros pour financer la phase de recherche et développement de leur machine. Fin 2018, une levée de fonds d'amorçage de 1 million d'euros est réalisée auprès de quatre investisseurs normands : Normandie Participations, Le Crédit Agricole Normandie Seine, NFactory et Alterval.

Le réflexe local

" Lorsque l'on a des besoins de financement, le premier réflexe est de s'adresser aux acteurs du financement du territoire que l'on connaît ", explique Benoît Paget, président et co-fondateur de GreenBig. " En l'occurrence, la Normandie. C'est intéressant car il y avait une réelle cohérence régionale. La culture territoriale, la volonté de rester normands et de développer un projet ambitieux et créateur d'emplois, cela avait du sens pour tout le monde ".  En juin 2021, une nouvelle levée de fonds de 6 millions d'euros réunit les anciens actionnaires et deux nouveaux actionnaires, le groupe Stard et le fond Colam Impact pour accompagner la production industrielle et le déploiement des machines. Un financement complété par des subventions diverses, dont 500 000 euros de l'Ademe, ou encore une avance remboursable de 500 000 euros d'Agence de Développement pour la Normandie. Un développement qui a permis à Green Big de voir passer le nombre de ses collaborateurs de 4 à 30 personnes et son chiffre d'affaires de 800 000 euros en 2020 à 4 millions en 2021 et probablement plus de 10 millions d'euros en 2022. La start-up envisage une prochaine levée de fonds, fin 2022, pour accélérer son développement à l'international et s'ouvrir à une dizaine de pays en 2023.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition