Lorient

Immobilier

Seemo bâtit la promotion immobilière collaborative

Par Bertrand Tardiveau, le 28 novembre 2022

Fondée à Lorient en 2016, et disposant de bureaux à Paris, l’entreprise de promotion immobilière Seemo accélère son développement avec plusieurs projets emblématiques pour mieux porter ses valeurs collaboratives et devenir un acteur clé de l’urbanisme en Bretagne sud.

Benoît Ruseff, dirigeant du promoteur lorientais Seemo.
Benoît Ruseff, dirigeant du promoteur lorientais Seemo. — Photo : Bertrand Tardiveau

Se présentant comme un promoteur immobilier "nouvelle génération", Benoît Ruseff, 36 ans, cultive une forte ambition dans son secteur d’activité. Sa jeune entreprise Seemo multiplie les projets (une quinzaine en cours) et cumule un volume d’activités d’environ 290 millions d’euros. Chacun des programmes pilotés par la PME lorientaise créée en 2016 (14 salariés, CA NC) pèse entre 7 et 20 millions d’euros. "Nous montons en puissance avec environ 100 000 m2 de plancher pour 1 200 lots développés, dont 200 livrés, 350 en chantier et 650 en conception", avance Benoît Ruseff. Si environ 30 % de l’activité de Seemo est réalisée en Île-de-France, en lien avec des acteurs historiques comme Vinci Immobilier, le moteur de l’entreprise se situe dans le pays de Lorient.

Pour une large partie axés sur le résidentiel, les projets de Seemo sont pensés dans une démarche assumée de co-construction. "Alors que les projets de promotion immobilière naissent souvent de l’alliance de compétences entre professionnels, nous avons décidé de bousculer ce modèle en y intégrant l’intérêt de chacun, notamment celui de particuliers ou apporteurs", souligne Benoît Ruseff.

"La puissance du collectif"

Pour l’immeuble Symétrie, à Lorient, c’est Alban Ragani, le dirigeant de la société lorientaise Securiteam (15 M€ de chiffre d'affaires ; 450 salariés), qui a suggéré cette opportunité juste avant de prendre la tête de la section départementale du Medef. Il est ainsi devenu co-promoteur de l’immeuble dont la livraison doit intervenir en 2023. "La puissance du collectif fait naitre les plus beaux projets. Nous créons ainsi une nouvelle chaîne de talents et de valeurs", résume Benoît Ruseff.

Situé sur le cours de Chazelles, à deux pas du centre de Lorient, le bâtiment Symétrie a été conçu comme un ensemble de 35 logements insérés dans un îlot de verdure avec des prestations originales comme la mise à disposition de casiers connectés, l’accès à la télémédecine ou encore des livraisons hebdomadaires de paniers de fruits et légumes bio. "Nous cherchons à répondre aux nouveaux usages des résidents en facilitant leur quotidien et en stimulant l’adoption de pratiques écologiques", fait valoir Benoît Ruseff.

Solide activité foncière

D’autres marqueurs importants devraient enraciner l’essor de Seemo à Lorient. L’hôtel Saint-Michel, rue Franchet d'Esperey, ou encore l’immeuble Emergence, rue Jules Guesde, visent clairement des publics aisés. Avec le bras armé commercial de Seemo, le réseau local d’agences immobilières Ruseff & Latruffe dans lequel est associé Benoît Ruseff, une bonne partie des lots a déjà trouvé preneurs.

Pour compléter son expertise, Seemo développe également une solide activité foncière, qui bâtit et fait fructifier un parc immobilier composé de commerces et de bureaux. Avec une surface totale d’environ 15 000 m2 pour une valeur d’actifs estimée à 27 millions d’euros, Seemo accompagne ainsi de grandes enseignes, comme le groupe Carrefour, dans leur expansion territoriale sur le Grand Ouest.

Nouvel horizon avec le projet Ulteam

Ulteam, projet emblématique porté par le promoteur lorientais Seemo.
Ulteam, projet emblématique porté par le promoteur lorientais Seemo. - Photo : Bertrand Tardiveau

Programme immobilier des plus ambitieux ayant vu jour dans le quartier de Lorient La Base, Ulteam a été ficelé comme l’ultime manifeste de la méthode Seemo. Il marque aussi un nouveau cap dans le développement de l’entreprise. Dessiné par les architectes Marc Andréatta, Quentin Le Pavec et Adélie Parat, le projet a été conçu en partenariat avec le skipper Armel Le Cléac’h. Cet ensemble hybride prévoit d’accueillir deux hangars à bateaux surmontés de sept plateaux de bureaux avec une hauteur allant jusqu’à 30 mètres et une surface utile de 4 200 m2.

Si le socle restitue le thème des blocs en béton qui abritaient jadis les sous-marins, les niveaux supérieurs affichent leur modernité avec de grandes baies vitrées protégées par des brise-soleil en métal. Le bâtiment a été conçu selon des critères rigoureux de performance énergétique : centrale photovoltaïque, chauffage central par biomasse, ventilation double flux.

La plupart des lots sont d’ores et déjà réservés. Parmi la dizaine d’investisseurs exploitants, Seemo prévoit d’aménager son siège au dernier étage. "Avec ses vastes terrasses surplombant la rade de Lorient et le cœur battant de la Sailing Valley, c’est le cadre idéal pour motiver et fidéliser ses collaborateurs", sourit Benoît Ruseff. Le chantier doit démarrer début 2023 pour une livraison attendue fin 2024. Montant de l’opération : 14 millions d’euros.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition