Industrie

Le lyonnais Hisle et ses luminaires haut de gamme s’ancrent à Vannes

Par Ségolène Mahias, le 14 septembre 2022

Hisle et ses luminaires haut de gamme et d’art ont mis le cap sur Vannes. La société lyonnaise a choisi de baser son siège social à Vannes et d’y développer sa production tout en gardant un atelier en Rhône-Alpes.

Marie de Foucauld, Hervé Isle de Beauchaine et Julien Ponsoye, dirigeants et associés d’Hisle, ont choisi Vannes pour poursuivre l’essor de leur entreprise de luminaires de luxe.
Marie de Foucauld, Hervé Isle de Beauchaine et Julien Ponsoye, dirigeants et associés d’Hisle, ont choisi Vannes pour poursuivre l’essor de leur entreprise de luminaires de luxe. — Photo : Hisle

Née dans la région lyonnaise il y a plus de 30 ans, la saga Hisle (prononcer Achille) se poursuit désormais à Vannes. C’est d’ailleurs dans la préfecture du Morbihan que l’entreprise spécialisée dans la fabrication de luminaires haut de gamme a choisi d’établir son siège social ; le tout en gardant une activité de production en Rhône-Alpes. "Nous étions à l’étroit à Lyon. Nous cherchions plus grand et puis on s’est dit pourquoi pas Vannes où nous avions des attaches. C’est aussi un lieu où nous sommes créatifs et c’est une part incontournable de notre activité. Nous avons trouvé ce local rue Thiers à Vannes début 2021, où nous avons lancé des travaux pour démarrer notre production", évoque Julien Ponsoye, directeur général et associé aux côtés d’Hervé Isle de Beauchaine et Marie de Foucauld, les fondateurs d’Hisle.

Neuf emplois ont été créés à Vannes depuis septembre 2021. Ils concernent la production, la logistique, l’administratif, la partie commerciale et le marketing. Actuellement, quelques travaux se poursuivent au sein du bâtiment de centre-ville mais la production est lancée et le showroom est ouvert. L’activité est aujourd’hui porteuse, ce qui a conduit l’entreprise de 18 salariés à faire le choix de disposer de deux pôles de fabrication. Hisle travaille pour le monde du luxe avec les plus grands noms des arts décoratifs, des architectes d’intérieur, des hôtels-restaurants renommés à Paris, Londres, Monte-Carlo ou Saint-Tropez, …

Des marchés internationaux

"La croissance et la demande sont là. Nous sommes passés de 700 000 euros de chiffre d’affaires en 2017 à 3,5 millions d’euros pour l’exercice qui s’est clos en mars 2022. Nous sommes une entreprise rentable avec un excédent brut d’exploitation (EBE) qui atteint 10 %", livre Julien Ponsoye. Il note aussi que ces bons résultats sont le fruit d’un important travail interne mené depuis 2017 et qui a permis notamment le développement de l’activité en marques blanches. Ces collaborations représentent aujourd’hui 60 % de l’activité du fabricant. Les noms des clients demeurent confidentiels mais ils touchent au monde du luxe et à celui des designers. "Notre notoriété et le savoir-faire dynamisent ces marchés en marques blanches. La présence sur des salons comme celui de Maison & Objet apporte aussi de la visibilité. Nous en faisons parfois aussi à l’étranger."

L’export est aussi un levier pour Hisle, 60 % de ses produits en marque propre sont commercialisés à l’international. La PME travaille notamment avec des agents basés aux États-Unis mais aussi dans le nord de l’Europe avec une présence en Finlande et au Danemark, au Benelux mais aussi au Maroc. L’entreprise s’appuie également sur son e-shop : un tiers des produits qui sont vendus, via la plateforme e-commerce le sont en France.

Pour répondre à une demande croissante, l’entreprise va donc désormais pouvoir s’appuyer sur ses deux ateliers. "C’est important pour tout le monde. Nos clients ont des exigences de qualité qui correspondent au segment du luxe. À Lyon, nous avons construit un réseau avec sous-traitants industriels qui répondent à ce niveau de qualité. Nos clients le savent et cela est sécurisant. À Vannes, nous sommes en train de récréer ces partenariats avec des industriels de l’aluminium." Avec deux sites de fabrication, Hisle sécurise donc sa production et rassure ses clients.

Actuellement, quatre personnes travaillent sur le site lyonnais.

La Luxciole éclaire l’avenir

À Vannes, Hisle est établi sur 750 m² ce qui lui permet de disposer d’espace pour poursuivre sa croissance qui est incarnée par son produit phare : la Luxciole. Quelque 4 à 5 000 Luxcioles sont ainsi fabriquées chaque année sur un volume global de 15 000 luminaires. "C’est le produit emblématique d’Hisle, celui a boosté notre notoriété." La Luxciole a vu le jour en 2007 avec un important travail de R & D. Outre son design, elle se distingue par le fait qu’elle aura été la première lampe du marché, sans fil, rechargeable, à l’intensité réglable, made in France et réparable. Rapidement repérée par des designers, cette lampe a aujourd’hui dépassé les 25 000 exemplaires et son succès ne se dément pas. "Elle est prisée de tout type de client. Certains restaurants commencent par une puis s’équipent plus ensuite. Sa réparabilité est un plus. Nous assurons ce service après-vente. La Luxciole symbolise le made in France auquel nous sommes attachés mais aussi le côté durable de l’objet." À l’instar de la Luxciole, d’autres lampes d’Hisle, créées en propre ou en collaboration, commencent à emprunter le chemin de l’objet iconique.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition