Services

Aquaclim Service partage sa valeur

Par Bertrand Tardiveau, le 21 avril 2022

Spécialisée dans l’installation et la maintenance de pompes à chaleur, Aquaclim Service, lancée en 2009 par Ronan Olivin, poursuit son développement à un rythme continu. Tout en consolidant sa présence en Bretagne, son fondateur cultive une stratégie à la fois collaborative et solidaire.

Aquaclim Service s’engage pour la Société nationale des sauveteurs en mer.
Aquaclim Service s’engage pour la Société nationale des sauveteurs en mer. — Photo : Aquaclim Service

Initiée en 2021, l’opération "15 euros reversés à la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) pour chaque pompe à chaleur posée" a suscité l’enthousiasme au sein de l’entreprise installée non loin de la mer. Aquaclim Service a ainsi signé un chèque de 11 160 euros pour l’association. "C’est cohérent pour nous de soutenir une œuvre solidaire ancrée sur notre territoire", se réjouit Ronan Olivin. Cela représente 744 pompes à chaleur mises en route l’an dernier". Face au succès de l’opération, le gérant- fondateur d’Aquaclim Service vient de reconduire la démarche.

Quarante associés

Le partage de valeurs fait partie de l’ADN de l’entreprise qui s’est constituée en 2014 sous le statut de société coopérative et participative (Scop). "L’idée consiste à inciter les salariés à améliorer la qualité de leur travail, en les intéressant au résultat de l’entreprise, dont ils peuvent toucher équitablement le tiers du montant sous forme de dividendes. Cela représentait l’an passé environ 1 600 euros", justifie le plombier chauffagiste qui dénombre quarante associés à parts égales avec un ticket d’entrée établi à 1 500 euros sur la base du volontariat et après adoption à la majorité des voix lors de l’assemblée générale.

Ce niveau d’implication n’est pas neutre. D’une dizaine de salariés et un peu plus de 1 million d’euros de chiffre d’affaires en 2015, Aquaclim Service est passé en 2021 à 70 salariés et près de 10 millions d’euros de chiffres d’affaires. En appui des ateliers historiques de Lorient dont l’espace depuis 2020 a été progressivement porté d’environ 600 à 1 000 m2, deux agences ont été lancées en 2019. La première est née de la reprise d’une entreprise basée à Nivillac, la seconde a été créée ex-nihilo près de Quimper (Finistère). Cette dernière vient d’être transférée dans des locaux flambant neuf de 350 m2 à Pluguffan pour un investissement de 130 000 euros. Chacun des sites compte désormais une quinzaine de salariés.

Ronan Olivin a obtenu le prix entrepreneur Stars et Métiers 2021 de la Chambre des métiers et l’artisanat.
Ronan Olivin a obtenu le prix entrepreneur Stars et Métiers 2021 de la Chambre des métiers et l’artisanat. - Photo : Bertrand Tardiveau

Un gage de crédibilité

"Nous allons chercher à consolider nos positions en Bretagne sud tout en faisant progresser nos activités d’environ 20 %", révèle Ronan Olivin, qui remet en jeu cette année sa fonction de gérant après deux mandats de 4 ans. L’entrée en vigueur au 1er juillet de l’interdiction d’installer d’une chaudière fioul neuve et la hausse galopante du coût des hydrocarbures devraient conforter cet horizon, incitant les particuliers à opter pour des installations plus économes en énergie. Acteur mandataire des politiques de rénovation énergétique, Aquaclim Service avance prudemment sur les solutions photovoltaïques et travaille aussi pour 2023 à l’ouverture de deux nouvelles agences afin de mieux couvrir la Bretagne nord, l’une dans le secteur de Landivisiau (Finistère), l’autre à proximité de Loudéac (Côtes-d’Armor).

En attendant, d’autres actions caritatives mettent en avant la solidarité des équipes d’Aquaclim Service. Parmi elles, une collecte de fonds participative pour l’association Haroz qui intervient auprès des enfants hospitalisés. "On veut montrer que l’entreprise est une entité vivante, où chacun peut être touché par les enjeux sociaux et environnementaux, assure le dirigeant. Nos engagements sont un gage de crédibilité mais aussi de confiance dans la durée, pour nos clients comme pour nos collaborateurs."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition