Var

Aéronautique

Smac : Sa zone d'influence élargie

Par la rédaction, le 04 juin 2010

Après une année 2009 difficile, Smac rebondit et élargit sa zone d'influence dans le domaine de l'aéronautique. Elle confirme aussi sa position de leader sur ce secteur en poursuivant son effort d'investissement dans l'innovation. Hélène Lascols
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Depuis plus de 60 ans, la PME Smac développe son expertise dans les produits à base d'élastomères et met sa capacité d'innovation au service d'applications complètes et sophistiquées. Créer de nouveaux produits, participer à des salons, investir en R & D, bâtir une stratégie font le quotidien de cette entreprise toulonnaise, qui a réussi à s'imposer dans des domaines variés et exigeants: de l'aéronautique au spatial, en passant par la défense, le nucléaire, le naval ou encore la compétition automobile.




Objectif 2012: 10M€ de CA

Depuis la fin de la décennie 90, cette politique fonde la croissance de Smac, dont le CA a culminé en 2008 à plus de 7M€. Mais l'année 2009 aura eu raison de cette envolée: «Nous avons enregistré une baisse de 30% de notre CA, notamment parce que deux de nos principaux clients ont stoppé toutes leurs commandes pour privilégier l'utilisation de leurs stocks», explique Philippe Robert, directeur général. Alors, la PME a dû revoir ses ambitions: elle qui imaginait flirter avec les 10M€ de CA à l'horizon 2010, elle a dû reporter l'atteinte de ce seuil pour la fin 2012. Mais malgré cette baisse de CA, Smac n'a pas eu à licencier et «nous n'avons pas non plus grevé le résultat grâce à une gestion saine et rigoureuse de nos finances acquise de longue date», confie Philippe Robert.




De nouveaux horizons

Surtout, la PME ne s'est pas contentée d'attendre que la crise passe et en a profité pour rebondir. Elle s'est ainsi envolée vers de nouveaux horizons pour finalement «confirmer en ce début d'année, sa position stratégique dans le domaine de l'aéronautique». Smac travaillait déjà depuis de nombreuses années pour les plus grands constructeurs d'avions du monde: Airbus, Dassault, Boeing, Eurocopter. En 2010, elle gagne de nouvelles parts de marché: l'entreprise vient de signer deux nouveaux contrats avec Embraer au Brésil et Antonov en Ukraine. Elle a en plus été sélectionnée pour le programme A350 et a été retenue pour la fabrication de l'A400M - avion de transport militaire dont l'entrée en service est prévue entre2012 et2014. Et, pour finir avec la liste des bonnes nouvelles, la société monte en cadence de production dans le cadre du programme Boeing 787. Ces nouveaux contrats ne font néanmoins pas oublier que le contexte économique ne s'est toujours pas inversé. «Le creux enregistré en 2009 commence en effet tout juste à se combler. Mais par contre, lorsque l'économie repartira, ça devrait redémarrer fort pour Smac», promet Philippe Robert.




Inventer demain

La PME varoise consolide ainsi sa position de leader dans le secteur de l'aéronautique, qui restera, malgré les aléas, l'activité prédominante de l'entreprise. «À moyen terme, nous pensons que l'aéronautique et le spatial pèseront pour les trois quarts de notre CA», remarque Philippe Robert. L'autre quart, «le navire amiral du groupe Mont-Blanc technologies» entend le réaliser auprès de la défense, qui a constitué pendant longtemps le premier débouché de Smac. Mais le dirigeant le sait déjà, la défense n'offre pas le même volume d'affaires: «Nous pouvons espérer multiplier par deux notre activité, pas plus». Alors l'autre levier de croissance réside bien sûr dans l'innovation et l'investissement en R & D.Ainsi, près du quart des salariés de l'entreprise participe à «inventer demain». Présente au salon JEC composites en avril, puis au salon du design et de l'aménagement intérieur des avions à Hambourg au mois de mai, elle a mis en valeur ses «produits phares». Avec le Smacwrap®, produit d'amortissement intégré dans les structures composites, elle a démontré sa capacité à améliorer le confort acoustique des cabines d'avion. Et, avec son petit dernier, le Smacbarrier®, barrière acoustique qui se glisse dans le fuselage ou dans des matelas thermiques, la PME rencontre un succès d'une rapidité inattendue. «En créant du buzz autour de ces produits, nous réussissons au final à susciter l'intérêt autour de Smac».

Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture