Maine-et-Loire

Services

Spécialisé dans le réemploi de mobilier de bureau, Revisit veut se déployer en France

Par Olivier Hamard, le 18 novembre 2022

Laure Rondeau-Desroches et Laurence Guillaumet viennent de transférer leur entreprise Revisit dans l’agglomération angevine, à Trélazé. Spécialisées dans le réemploi du mobilier de bureau, les deux dirigeantes nourrissent des ambitions nationales.

Laure Rondeau-Desroches et Laurence Guillaumet ont créé Revisit et souhaitent devenir leader du marché du mobilier de bureau de réemploi en France.
Laure Rondeau-Desroches et Laurence Guillaumet ont créé Revisit et souhaitent devenir leader du marché du mobilier de bureau de réemploi en France. — Photo : Olivier Hamard

Deux ans après sa création, en novembre 2020, Revisit est en train de prendre une nouvelle dimension. Cette entreprise installée dans l’agglomération angevine, à Trélazé, récupère le mobilier professionnel, le transforme et le revend aux entreprises.

Nouveaux locaux

Les deux créatrices de Revisit, Laure Rondeau-Desroches et Laurence Guillaumet, avaient d’abord installé leur entreprise aux Ponts-de-Cé. Elles viennent d’investir en septembre des locaux de 800 mètres carrés à Trélazé. "Nous collectons le mobilier que l’on peut refaire ou améliorer, explique Laure Rondeau-Desroches, qui avait auparavant travaillé pendant de nombreuses années sur des sujets environnementaux pour un spécialiste international des moquettes et des sols. Tout arrive dans nos locaux avant d’être réparé puis transformé. Nous avons travaillé sur la création d’une collection avec Fox Design, une agence de design nantaise." Une métallerie locale fabrique les piétements et une menuiserie assure la découpe des plateaux. Les assemblages sont réalisés dans les locaux de Revisit avec le renfort de deux autres menuisiers du territoire en cas de volumes conséquents. "Nous proposons une collection standard, des mini-collections sur mesure et des gammes revisitées, précise Laurence Guillaumet, cocréatrice en 1999 de l’agence de développement de la métropole angevine Aldev. Mais nous avons une approche globale avec une dimension de service : nous assurons la collecte, nous pouvons simuler les espaces de travail, assurer la maintenance ou la réparation et collecter en fin de vie notre mobilier." Revisit évaluera elle-même à partir de l’an prochain les impacts de sa propre collection de produit.

Ambitions nationales

Revisit a récemment recruté un responsable des opérations, en plus de deux alternantes, portant à 5 personnes l’équipe actuelle qui devrait rapidement encore s’étoffer. Pour l’instant, l’entreprise, qui a déposé sa marque et ses modèles, propose trois types de plateaux de bureaux et autant de piétements. La gamme s’étoffe et se complétera d’accessoires l’an prochain. Un site internet verra aussi le jour en février 2023 et un showroom ouvrira dans le même temps à Trélazé. Le portefeuille de clients prend aussi du volume, avec des collectivités ou des entreprises locales de tous secteurs, pour certaines conséquentes, telles que le bailleur Maine-et-Loire Habitat, l’Ademe ou le liquoriste angevin Giffard. "On est un modèle économique viable et l’entreprise est déjà rentable", affirment Laure Rondeau-Desroches et Laurence Guillaumet, lauréates du réseau Entreprendre en Maine-et-Loire et qui nourrissent de belles ambitions : "Nous voulons maintenant dupliquer le modèle au plan national, avec des entités en franchise qui auraient des zones de chalandise d’environ 120 kilomètres. L’objectif est d’être d’ici 5 ans le leader du réemploi de mobilier de bureau en France." En s’ouvrant aussi à d’autres marchés, comme celui des commerces ou de l’hôtellerie.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition