Maine-et-Loire

Industrie

Le spécialiste du luminaire Brossier Saderne change de dirigeant

Par Olivier Hamard, le 04 mars 2020

Laure Bignon vient de succéder à Gilles Moreau à la tête de l’entreprise Brossier Saderne, installée à Beaucouzé (Maine-et-Loire) et spécialisée dans la conception et la fabrication de luminaires d’intérieur, majoritairement pour l’hôtellerie. Tout en renforçant ce secteur, la nouvelle dirigeante souhaite développer l’activité de la PME angevine vers d’autres marchés.

Laure Bignon - dirigeante de Brossier Saderne (Beaucouzé - 49)
Laure Bignon a repris l'entreprise angevine Brossier Saderne le 25 février. — Photo : Laure Bignon

Arrivé en 2008 à la tête du concepteur et fabricant de luminaires angevin Brossier Saderne, Gilles Moreau a cédé la société le 25 février à Laure Bignon. Directrice générale pendant dix ans de l’entreprise Indépendance Royale, basée à Limoges et spécialisée dans les solutions techniques de maintien à domicile des personnes dépendantes, la nouvelle dirigeante de la PME angevine est soutenue dans la reprise par la société d’investissement UI Gestion.

Un carnet de commandes record pour 2020

Avec 38 collaborateurs et un bureau d’études d’une dizaine de personnes, Brossier Saderne est en pleine croissance depuis 2016. « Après 8 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018, nous avons terminé 2019 à 8,4 millions, confie Gilles Moreau, et le carnet de commandes atteint un niveau record pour 2020. L’entreprise devrait atteindre environ 10 millions d’euros cette année. »

Brossier Saderne emploie 38 personnes et travaille à 80% pour le secteur de l'hôtellerie.
Brossier Saderne emploie 38 personnes et travaille à 80% pour le secteur de l'hôtellerie. - Photo : Brossier Saderne

Travaillant à 80 % pour l’hôtellerie, en direct ou via des prescripteurs architectes ou constructeurs, la PME angevine fabrique 100 000 à 150 000 luminaires par an, de la pièce unique à la série, et conçoit une trentaine de nouveaux luminaires chaque mois. Elle réalise à Beaucouzé la conception et l’assemblage, faisant appel entre les deux à un réseau important de sous-traitants, majoritairement installés dans l’Ouest. « Brossier Saderne avait tous les critères que j’avais définis pour une reprise, confie Laure Bignon. Je souhaitais m'engager dans une PME industrielle et pouvoir m’appuyer sur des compétences techniques pour me consacrer à son développement. L’entreprise a une grande agilité et elle est quasiment la seule en France qui peut répondre à toutes les demandes des architectes et des clients grâce à son réseau de sous-traitants. C’est l’un des fabricants de luminaires les plus complets. »

Développer le marché des Ehpad

Travaillant dans un secteur de moyenne et haut de gamme, Brossier Saderne développe aussi sa propre marque pour les particuliers, qu’elle a rebaptisée en 2019 BS Living, vendue sur des sites internet spécialisés, dans des magasins en franchises et des boutiques indépendantes. « Mais la plus grande partie de l’activité demeure auprès des professionnels, avec des produits sur-mesure principalement pour l’hôtellerie, précise Laure Bignon. Nous avons aussi un marché important avec les Chantiers de l’Atlantique, qui est notre plus gros client. Je veux maintenant renforcer le réseau de prescripteurs dans ces domaines et développer d’autres secteurs, comme celui des Ehpad. Par mes anciennes fonctions, j’y ai beaucoup de contacts et c’est un marché sur lequel peu de fabricants se positionnent. »

La nouvelle dirigeante souhaite donc structurer la PME angevine, qui possède aussi un atelier d’une quinzaine de personnes à Lyon et un showroom à Paris, pour l’emmener vers un nouveau cap, avec un objectif de 15 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici quatre à cinq ans. « Ce ne sera pas à marche forcée, confie-t-elle. Cette croissance se fera naturellement, car les capacités de l’entreprise sont réelles pour atteindre ce premier pallier. Le carnet de commandes est déjà bien rempli pour cette année, ce qui me laisse du temps pour travailler sur la mise en œuvre d’un plan de développement commercial. »

De son côté, s’il a cédé les rênes de l’entreprise fin février, Gilles Moreau va accompagner la nouvelle dirigeante dans cette transmission pendant quelques mois encore, au moins jusqu’à l’été prochain.

Laure Bignon - dirigeante de Brossier Saderne (Beaucouzé - 49)
Laure Bignon a repris l'entreprise angevine Brossier Saderne le 25 février. — Photo : Laure Bignon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail