Maine-et-Loire

Logistique

Stratégie

Podcast Hortitrace : "Nous aurons dans les 12 à 18 mois un développement significatif avec la menuiserie industrielle"

Par Olivier Hamard, le 30 novembre 2023

Lancée en 2011, la société angevine Hortitrace assure la logistique retour de matériel réutilisable pour l’horticulture et le maraîchage. Elle s’est ouverte aussi à la menuiserie industrielle et prévoit un fort développement de ce nouveau métier dans les années à venir.

Eric Bergue est le dirigeant de la société Hortitrace, à Angers, spécialisée dans la logistique des flux retour pour les secteurs horticole et maraîcher de même que pour la menuiserie industrielle.
Eric Bergue est le dirigeant de la société Hortitrace, à Angers, spécialisée dans la logistique des flux retour pour les secteurs horticole et maraîcher de même que pour la menuiserie industrielle. — Photo : Olivier Hamard

Travaillant en partenariat avec un réseau de transporteurs, la société Hortitrace, lancée à Angers en 2011, assure dans toute la France le flux retour de matériel d’emballage pour les horticulteurs. Elle a étendu son activité en 2018 au secteur du maraîchage : "Nous collectons dans les jardineries, précise Eric Bergue, dirigeant d’Hortitrace, puis assurons le retour du matériel des magasins jusqu’à nos dépôts puis des dépôts vers les producteurs. Cela leur permet de disposer d’emballages réutilisables en remplacement de matériel neuf ou jetable." Hortitrace dispose en effet d’un maillage d’une vingtaine de dépôts dans l’hexagone, permettant de massifier et d’optimiser les transports.

L’entreprise angevine emploie une dizaine de collaborateurs pour un chiffre d’affaires de millions d’euros. En 2022, elle a assuré environ 200 000 mouvements de rolls horticoles, collectés auprès de plus de 2 000 jardineries en France et de 160 000 mouvements de caisses dans le secteur du maraîchage. Hortitrace, qui réalise 15 % de son activité avec des clients étrangers, s’est également ouverte il y a quelques années à la menuiserie industrielle, une industrie très présente dans la région. Pour l’heure, ce secteur représente environ 8 000 à 10 000 mouvements par an. "On doit avoir dans les 12 à 18 mois un développement qui sera significatif sur ce métier-là, prévoit Eric Bergue. Nous sommes actuellement sur de gros dossiers, notamment dans l’univers des magasins de bricolage."

Retrouvez l’interview d’Eric Bergue, dirigeant d’Hortitrace, dans l’émission Le Mag Eco, sur RCF Anjou.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition