Production et distribution d'énergie

Investissement

Énergies renouvelables : avec Valeco et TES, la Mayenne veut produire plus d’un quart de sa consommation électrique

Par Frédéric Gérard, le 23 novembre 2023

La société d’économie mixte SEM53 a pour vocation de développer des projets de production d’énergies renouvelables en Mayenne. Elle vient de nouer deux partenariats avec la société occitane Valeco et un spécialiste azuréen, TSE. L’objectif est d’atteindre une production cumulée de 220 MW. Pour y parvenir, l’agrivoltaïsme va faire son apparition dans le département rural.

Des panneaux solaires pivotants de TSE sur un champ : un exemple des projets destinés à atteindre l’autonomie énergétique en Mayenne. L’agrivoltaïsme devient une nouvelle solution dans ce département très agricole.
Des panneaux solaires pivotants de TSE sur un champ : un exemple des projets destinés à atteindre l’autonomie énergétique en Mayenne. L’agrivoltaïsme devient une nouvelle solution dans ce département très agricole. — Photo : Julien Bru Studio

La Société Énergie Mayenne (SEM53) s’associe avec la société occitane Valeco pour compenser un quart de la consommation électrique du département en énergies renouvelables, d’ici 2028. Ce mercredi 22 novembre, les deux partenaires ont signé un accord incluant trois objectifs : le développement dans le département de projets photovoltaïques (des centrales au sol de minimum 1MW), de projets agrivoltaïques (installation sur une parcelle agricole en culture) et de projets éoliens. D’ici cinq ans, une trentaine d’installations devront ainsi permettre d’atteindre une production d’électricité renouvelable totale de 150 MW.

L’agrivoltaïsme va faire son apparition avec au moins neuf projets

"Dans un premier temps", les deux sociétés indiquent vouloir implanter deux parcs éoliens en Mayenne et une installation agrivoltaïque dans chacune des neuf communautés de communes du département. Aucun objectif n’a encore été déterminé en ce qui concerne les centrales au sol. Mais il y a un an, les deux partenaires annonçaient déjà la création d’un parc solaire de 10 000 panneaux près d’Évron, pour un montant d’un million d‘euros.

Valeco (19,3 M€ de CA, 250 salariés) est une société basée à Montpellier, spécialisée dans le développement, le financement, l’exploitation et la maintenance de centrales de production d’énergies renouvelables, en France et au Canada. Créée en 2021 par sept actionnaires, dont Territoire Énergie Mayenne (le syndicat départemental des énergies), la SEM53 est une société d’économie mixte dont la vocation est de développer les énergies renouvelables dans le département. Et pour la première fois, la SEM53 présente l’agrivoltaïsme comme une composante possible du mix-produit énergétique pour parvenir à l’autonomie énergétique du département ; l’autonomie totale en gaz "vert" étant déjà fixée à 2050.

La SEM a également a signé un partenariat avec TSE, "pionnier de l’agrivoltaïsme en France". La société (CA : 30 M€), basée à Sophia Antipolis, technopole située près d'dAntibes, est spécialisée dans l’ingénierie solaire et la gestion des parcs. L’objectif est de développer des projets qui devront couvrir "l’équivalent de 10 % de la consommation domestique mayennaise". Soit 70 MW d’électricité renouvelable.

Que ce soit avec Valeco ou avec TSE, aucun montant d’investissements n’est pour l’heure acté.

Travailler à "l’acceptabilité locale des projets"

La SEM53 prévient néanmoins conditionner le développement de l’agrivoltaïsme à "l’acceptabilité locale des projets" dans un département très rural et à forte composante agricole. Cela signifie notamment garantir un retour positif pour les parcelles et les exploitants agricoles concernés. Ce "service rendu" pourra se traduire par "une amélioration agronomique, l’adaptation au changement climatique, la protection contre les aléas climatiques ou l’amélioration du bien-être animal". La SEM53 confie qu’il devrait principalement s’agir de panneaux surplombant des cultures.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition