Maine-et-Loire

Distribution

BFL France se lance à l’international

Par Olivier Hamard, le 13 mai 2022

La société angevine BFL France, qui distribue des produits pour lutter contre l’humidité des bâtiments, s’attaque désormais à l’export. Détentrice de l’exclusivité mondiale de deux solutions de traitement, elle a créé BFL International et entend se développer en premier lieu en Europe avant d’investir des marchés plus lointains.

Olivier Baylé a créé avec Julien Fauché BFL France qui conçoit et distribue des solutions contre l’humidité des bâtiments.
Olivier Baylé a créé avec Julien Fauché BFL France qui conçoit et distribue des solutions contre l’humidité des bâtiments. — Photo : © GROUPE ECHO

Fondée par Olivier Baylé et Julien Fauché en 2017, la société BFL France a réalisé 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021 contre 1,7 million d’euros en 2020. Et l’entreprise angevine, qui distribue des solutions pour lutter contre l’humidité des bâtiments, veut passer à une vitesse supérieure en s’ouvrant plus largement à l’international. Détentrice en exclusivité de la distribution de la technologie IPE (inverseur de polarité magnétique), mise au point par le physicien espagnol Juan Vinyez, elle a elle-même développé, l’IPG (inverseur de polarité géomagnétique), pour compléter sa gamme. "Nous étions distributeurs en France de l’IPE et fort de notre propre produit que nous fabriquons, nous avons discuté avec Juan Vinyez et nous nous sommes associés avec lui pour créer en 2020 BFL International. Nous avons de l’exclusivité mondiale des deux solutions d’assèchement des murs." L’entrepreneur espagnol s’est investi à hauteur de 30 % dans l’aventure aux côtés des deux dirigeants angevins.

L’Europe puis les États-Unis

BFL assemble les éléments de sa solution IPG, qu’elle sous-traite auprès d’acteurs industriels de la région, dans ses locaux de Sainte-Gemmes-sur-Loire. La jeune entreprise en a commercialisé environ 4 000 unités en quatre ans auprès de professionnels du bâtiment, principalement en France. Avant de créer BFL international, la société s’était essayée à l’export, en ouvrant des antennes en Irlande, en Suisse et en Belgique. "Cela restait compliqué, reconnaît Olivier Baylé. Avec l’arrivée de Juan Vinyez, nous avons recruté un collaborateur chargé de l’international et élaboré une stratégie avec Team France Export. Nous avons aussi fait des salons à l’étranger, comme à Dubaï aux Émirats arabes unis, en septembre 2021. Nous avons aussi établi une stratégie et élaboré des supports de communication. Nous allons commencer à prospecter activement en Europe, pour des raisons de facilité dans un premier temps, et nous avons déjà des contacts en Allemagne, en Suède, en Irlande, en Suisse, en République tchèque ou encore en Pologne." Des liens ont aussi été établis en Arabie saoudite et en Turquie. L’objectif de l’entreprise angevine est de signer avec des agents commerciaux ou des sociétés distributrices qui travaillent auprès de professionnels du bâtiment. BFL vise ensuite le marché américain.

Et pour conserver une longueur d’avance sur ses concurrents, la société angevine tient aussi à innover. Outre la solution IPG, qu’elle a conçue et assemble dans des locaux, elle prévoit en septembre la sortie d’un nouvel appareil qu’elle a également mis au point. Il sera connecté à une application mobile, et permettra entre autres au client final, le plus souvent un particulier, de mesurer le taux d’humidité résiduel dans les murs.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition