Maine-et-Loire

Industrie

Avec ses convoyeurs, Uptimiz veut aller plus loin

Par Olivier Hamard, le 12 janvier 2021

À Longué-Jumelles, Jérôme Gallard a repris l'entreprise Uptimiz quelques jours avant le début de la crise sanitaire. Le nouveau dirigeant de la société qui fabrique des convoyeurs industriels veut s'ouvrir à de nouveaux marchés avec un fort objectif de croissance dans les deux ans.

Jérôme Gallard a repris Uptimiz, à Longué-Jumelles, le 6 mars 2020, quelques jours avant le début de la crise sanitaire.
Jérôme Gallard a repris Uptimiz, à Longué-Jumelles, le 6 mars 2020, quelques jours avant le début de la crise sanitaire. — Photo : Olivier Hamard

Jérôme Gallard, le nouveau dirigeant d'Uptimiz, à Longué-Jumelles, entend bien donner un nouveau départ à la société qui compte actuellement huit salariés et deux apprentis recrutés à la rentrée de septembre. En reprenant le 6 mars 2020 l'entreprise qui conçoit et fabrique des convoyeurs industriels, le nouveau dirigeant a saisi l'opportunité d'acquérir l'atelier voisin et a réorganisé l'activité. Plus d'espace pour accompagner une croissance que Jérôme Gallard souhaite rapide. " Depuis plusieurs années, le chiffre d'affaires est stable, confie-t-il, autour d'un million d'euros. L'objectif est d'atteindre 1,5 million d'euros d'ici deux ans, et peut-être plus, avec une augmentation de l'effectif dès cette année." Uptimiz devrait en effet avant l'été renforcer son bureau d'études, d'actuellement deux personnes, avec un salarié supplémentaire. " Ce qui permettrait de faire travailler deux personnes de plus dans l'atelier, précise Jérôme Gallard. "

S'ouvrir à de nouveaux secteurs

Pour se développer, le dirigeant souhaite partir à la conquête de nouveaux marchés. Uptimiz travaille en effet en grande majorité pour l'industrie agroalimentaire, en direct ou par l'intermédiaire de fabricants de machines et d'installateurs. " Nos convoyeurs permettent le transport de produits entre deux machines, précise Jérôme Gallard. Ce peut être avec des rouleaux, des chaînes ou des tapis. Ils sont à chaque fois fabriqués sur mesure, et nous travaillons principalement l'inox. Or, dans le secteur de l'industrie traditionnelle, on utilise des convoyeurs en acier. C'est une technique que nous maîtrisons et nous prenons ce type de marchés s'ils viennent à nous, mais nous n'allons pas les chercher. "

Actuellement, Uptimiz opère dans un périmètre incluant le Maine-et-Loire et quelques départements voisins, principalement la Vendée et la Loire-Atlantique. Et c'est en renforçant en premier lieu sa présence dans le secteur agroalimentaire que l'entreprise entend grandir, en gagnant des parts de marché auprès des nombreux acteurs locaux. " L'objectif à court terme est de prospecter de manière plus intense sur les départements où nous sommes déjà présents, car beaucoup de clients potentiels ne nous connaissent pas encore. Nous voulons aussi développer les secteurs de la pharmacie et des cosmétiques, où nous sommes peu présents. Nous voulons le faire en allant cette fois vers la région Centre et l'Île-de-France. " Un développement qui permettrait aussi au nouveau dirigeant d'investir : Jérôme Gallard a déjà entamé une modernisation de l'équipement informatique de l'entreprise et envisage dans l'avenir de renforcer l'outil industriel.

Après une activité en dents de scie en 2020, l'impossibilité de prospecter au printemps s'étant répercutée à l'automne, Uptimiz a vu les consultations revenir en plus grand nombre depuis du mois de septembre. Le carnet de commandes se remplit à nouveau et l'entreprise veut dès cette année franchir un cap supplémentaire, en gagnant des parts de marché et en renforçant son effectif.

Jérôme Gallard a repris Uptimiz, à Longué-Jumelles, le 6 mars 2020, quelques jours avant le début de la crise sanitaire.
Jérôme Gallard a repris Uptimiz, à Longué-Jumelles, le 6 mars 2020, quelques jours avant le début de la crise sanitaire. — Photo : Olivier Hamard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail