Services

Lyon : Un logiciel qui teste la compatibilité entre associés

Par A.H, le 18 juillet 2016

Entr'UP. Après avoir éprouvé leur modèle dans la marmite de Boost in Lyon, les associés frappent à la porte d'entrepreneurs de référence. Avec un vrai succès.
Photo : Patrick Dumas

65 % des échecs d'entreprises proviennent d'incompatibilités entre dirigeants ou associés. Pour éviter de mauvaises surprises, trois ingénieurs dont deux Télécoms et un Arts et Métiers : Vincent Mendes, Thomas Dickelé et Jean-Baptiste Esbelin ont mis au point un logiciel permettant de tester la compatibilité de futurs associés ou collaborateurs en éprouvant les valeurs, l'ambition, l'engagement des personnalités à travers des mises en situation sur une plateforme de simulation.

Guillaume Mulliez
Incubée et accélérée chez Boost in Lyon, la société qui vient d'emménager Rue Magenta à Villeurbanne s'appuie sur une stratégie patiente et modeste basée sur la recommandation. Localement d'abord. Grâce à quelques parrains solides. Au premier rang desquels Guillaume Mulliez (Pdt de Dimo Software) qui détient 15 % du capital de la société. Sébastien Bonte (via sa société Angelor et le fonds Angels for Tech). Ou encore Carole Granade qui fut leur mentor chez Boost in Lyon. Entr'UP a également signé un partenariat avec le Réseau Entreprendre Rhône. Au sein de cette association la jeune pousse incarne le " 10º homme " : désormais le logiciel remplace un dirigeant pour ce qui concerne la sélection des entreprises. Traditionnellement 10 entrepreneurs chevronnés doivent adouber des porteurs de projet avant qu'ils ne rentrent dans le réseau. Depuis trois mois le logiciel Entr'UP remplace un dirigeant, avec une valeur ajoutée : « nous n'annonçons jamais frontalement aux associés s'ils sont compatibles ou non, mais dressons un portrait précis des porteurs de projets, portrait qui traduit parfois des écarts au niveau de l'ego, de l'argent, de l'engagement. Mais nous donnons des outils pour franchir ces différences. À eux ensuite de décider ou pas d'aller plus loin » décrit Vincent Mendès. Si l'expérience avec le réseau est validée dans le Rhône, la solution d'Entr'UP pourrait être utilisée sur l'ensemble de la France.

Michel & Augustin
Au-delà de l'écosystème local, les associés ont proposé à quelques dirigeants " star " de tester leur nouvel outil A.C.E (Association Compatibility Experience). Catherine Barba, papesse du Web en France, mais aussi Michel & Augustin ont joué le jeu à distance, depuis New-York pour Augustin et Paris pour Michel. Le rendu est assez bluffant : sur trois points testés les deux associés sont en phase à 100 %. Leur prochain " cobaye " devrait être Jean-Baptiste Rudelle, le fondateur de Critéo. Entre-temps, leurs agendas se remplissent de rendez-vous BtoB (fonds, accélérateurs, incubateurs, banques, grands groupes...). De quoi programmer un chiffre d'affaires qui pouvant atteindre 700k? en 2019.

Entr'UP (Lyon)
Pdt : V. Mendes CA 2015 : 25k€ @email

Photo : Patrick Dumas