Saint-Étienne

Distribution

Le groupe Casino s'estime prêt pour les mutations profondes de la distribution

Par Gilles Cayuela, le 14 mars 2019

Conscient que l'hypermarché est un modèle déclinant, le PDG du groupe Casino Jean-Charles Naouri entend désormais orienter la stratégie du groupe vers des formats porteurs "premium et proximité", l'accélération de la digitalisation et la diversification dans des activités nouvelles de services.

Siège du groupe Casino à Saint-Etienne.
Dans le cadre de son plan stratégique 2019-2021, le groupe Casino prévoit d'ouvrir 300 magasins premium et proximité. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

"L'année 2018 marque le succès du plan de transformation du Groupe engagé depuis 4 ans (…) Notre modèle est désormais adapté aux mutations profondes des métiers de la distribution", a déclaré le PDG du groupe Casino, Jean-Charles Naouri, à l'occasion de la présentation, jeudi 14 mars, des résultats annuels du groupe.

Des résultats en hausse et une dette en baisse

Un chiffre d'affaires consolidé en progression de 4,7 % à 36,6 milliards d'euros, un résultat opérationnel courant (ROC) en hausse de 18 % sur l'ensemble du groupe et de 15,7 % sur la distribution en France, des performances toujours aussi remarquables en Amérique Latine grâce au succès du Cash & Cary (vente en gros à destination des professionnels) et à la redynamisation des autres formats… Le géant de la distribution a dépassé tous ses objectifs initiaux sur 2018.

>> Sur le même sujet : Le groupe Auchan affiche une perte d’un milliard d’euros

Plombé par sa dette financière, le distributeur a même réussi à abaisser cette dernière à 2,7 milliards d'euros en France (contre 3,7 milliards en 2017). Et ce, grâce à son vaste plan de cession d'actifs engagé en juin 2018. Plan qui, au vu de l'avance sur le calendrier initial, a été relevé à 2,5 milliards d'euros d'ici le premier trimestre 2020.

Cap sur la proximité et les formats porteurs

Sur les trois prochaines années, Casino vise désormais une croissance de son ROC dans la distribution de 10 % par an, un flux de trésorerie disponible de 500 millions d'euros par an avec des investissements inférieurs à 350 millions d'euros chaque année.

Des objectifs qui pour être atteints passeront notamment par "l'ouverture de 300 magasins premium et proximité d'ici 2021", "un accroissement de la part des formats porteurs avec une exposition aux hypermarchés réduite à 15 % du volume d'affaires (21 % en 2018)", ainsi qu'une montée en puissance du e-commerce. Grâce à la poursuite du développement de C-Discount et l'accélération de la digitalisation de la relation client via les applications mobiles, Casino espère faire passer à 30 % la part de son activité réalisée en e-commerce en 2021 (contre 18 % à fin 2018).

Le géant de la distribution mise également sur le bio, qui devrait lui permettre d'occuper la place de leader en 2021 sur ce segment avec 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires escompté, et sur le développement de sa filiale énergie solaire Green Yellow.

Siège du groupe Casino à Saint-Etienne.
Dans le cadre de son plan stratégique 2019-2021, le groupe Casino prévoit d'ouvrir 300 magasins premium et proximité. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture