Loire

Services

La Minut’rit passe la barre de 15 franchises à Saint-Etienne

Par Julie Chalayer, le 14 février 2018

Lancée en 2013 au Havre, la conciergerie d'entreprise poursuit le développement de son réseau national avec l'ouverture d'une quinzième franchise à Saint-Etienne. Elle vise les 25 franchisés à horizon 2020. 

Sylvie Martel, responsable de l’antenne stéphanoise, s’attaque au marché local et projette de couvrir tout le département du 42 d’ici 5 ans. — Photo : DR

Cette franchise porte bien son nom. La Minut’rit veut redonner le sourire aux salariés des entreprises en mettant à leur disposition toute une palette de services pour faciliter leur quotidien. Repassage, garde d’enfants, courses, nettoyage de voiture, ou même prestations de bien-être… Rien n’est impossible pour les concierges de La Minut’rit. Le concept mise sur la responsabilité sociétale des entreprises et sur la qualité de vie au travail.

Un créneau porteur dont profitent déjà 25 000 salariés en France et sur lequel Sylvie Martel compte bien surfer pour séduire les entreprises de la  Loire, quelle que soit leur taille. "Offrir des facilités aux collaborateurs est désormais un enjeu important qui peut faire la différence dans des secteurs où le recrutement est très concurrentiel", argumente celle qui vient d'ouvrir la quinzième franchise du groupe à Saint-Etienne.

Redynamiser le secteur du service à la personne

“Mon objectif est de faire travailler l’économie locale et de nouer des partenariats de proximité avec les sociétés de service de la Loire”, poursuit Sylvie Martel, qui sollicite des prestataires dans de nombreux domaines. Pour l’entreprise cliente de La Minut’rit, le tarif est fixé en fonction du nombre de salariés et du temps de présence du concierge. L’abonnement mensuel donne accès à tous les services. Pour en bénéficier, le salarié n'a pas de frais supplémentaire à débourser par rapport aux tarifs en vigueur.

Et le modèle économique fonctionne ! En effet, en 5 ans, aucun franchisé La Minut’rit n’a mis les clefs sous la porte. Sylvie Martel entend bien ne pas déroger à la règle et s'est fixée pour objectif de conquérir une vingtaine de clients à échéance de 5 ans.

Sylvie Martel, responsable de l’antenne stéphanoise, s’attaque au marché local et projette de couvrir tout le département du 42 d’ici 5 ans. — Photo : DR