Meurthe-et-Moselle

Services

SDI Ventilation veut doubler son chiffre d'affaires à l'horizon 2026

Par Jean-François Michel, le 12 janvier 2022

Le PDG de SDI Ventilation, Hakim Mazouni, a profité de la crise sanitaire pour repenser l’organisation et les process de son groupe. Centre de formation, contrôle qualité, la société décline sa stratégie pour faire décoller l’activité.

Le groupe SDI Ventilation réalise 60 % de son chiffre d’affaires dans le secteur de la restauration.
Le groupe SDI Ventilation réalise 60 % de son chiffre d’affaires dans le secteur de la restauration. — Photo : SDI Ventilation

Pour détailler les résultats de l’année 2020 et l’impact de la crise sanitaire sur l’activité de SDI Ventilation, le PDG du groupe convoque une métaphore aéronautique : un "trou d’air", explique Hakim Mazouni, qui a su profiter de cette turbulence pour "préparer le rebond et construire la stratégie que nous avons exécutée dès 2021". Opérant dans le traitement de l’air intérieur et le nettoyage des conduits d’extraction et des systèmes de ventilation, le groupe SDI Ventilation, basé à Richardménil en Meurthe-et-Moselle, emploie 70 salariés, pour un chiffre d’affaires de 5,7 millions d’euros : 60 % de cette activité est réalisée dans le secteur de la restauration, pour lequel le groupe assure le dégraissage et la désinfection des hottes de cuisines professionnelles. "La crise nous a permis de comprendre que 60 % de la clientèle dans un secteur d’activité, c’est peut-être trop. On s’est toujours demandé si c’était bien ou pas, s’il ne fallait pas chercher à se diversifier… Avec la crise, nous avons été poussés à agir".

Les mêmes méthodes à l’échelle du groupe

Aujourd’hui, l’objectif est posé : à l’horizon 2026, Hakim Mazouni veut doubler le chiffre d’affaires du groupe SDI Ventilation, soit dépasser les 10 millions d’euros. Pour lancer cette trajectoire de croissance, le groupe va commencer par compléter le maillage des agences couvrant le territoire français. SDI Ventilation s’appuie aujourd’hui sur une holding, HM Holding Développement, société mère de huit filiales régionales qui compte un total de 13 agences à travers tout le territoire français. "À terme, pour couvrir plus finement le territoire, nous serons à 20 agences. Dans l’Ouest, à Rennes, à Nantes, mais aussi au sud de Bordeaux, à Aix-en-Provence ou encore à Clermont-Ferrand et dans le centre de la France", détaille Hakim Mazouni.

Hakim Mazouni opère dans le nettoyage des systèmes de ventilation depuis 27 ans.
Hakim Mazouni opère dans le nettoyage des systèmes de ventilation depuis 27 ans. - Photo : SDI Ventilation

Le développement de l’activité passera aussi par des recrutements. "En 2026, nous serons 120 salariés", anticipe le PDG du groupe, qui a lancé en novembre 2021 un autre outil nécessaire pour exécuter sa stratégie de croissance : un centre de formation. Pour un investissement total de 150 000 €, le groupe a acheté un bâtiment de 300 m², à Corbas, en région lyonnaise, pour y installer des équipements permettant de former les salariés dans des conditions proches du réel. "Au-delà du chiffre d’affaires, ce qui est vraiment important, c’est que les process du groupe soit bien uniformisés", souligne Hakim Mazouni. Ne disposant pas de filière de formation dédiée, les salariés de SDI Ventilation sont formés "sur le terrain". "Les anciens transmettent le savoir-faire aux nouveaux entrants", résume le dirigeant, qui ne se satisfait pas de cette situation. "On voit bien la problématique de ce système : entre le responsable technique de Nancy et celui du Sud ou encore en Île-de-France, la formation ne sera pas la même. Et au fil du temps, il y a de la perte d’informations. Derrière, chez le client, même si le travail est abouti, tous n’ont pas la même méthode".

En uniformisant les méthodes de travail à l’échelle du groupe, Hakim Mazouni veut pouvoir à la fois "monter en gamme" avec les grands comptes de la restauration, mais aussi aller convaincre d’autres types de clients, dans les secteurs de l’industrie, de l’agroalimentaire ou encore de la santé. "Avec le Covid et l’hygiène liée à la désinfection, le secteur de la santé a des besoins. Il y a des demandes sur des dépoussiérages fins et le groupe aimerait se positionner", détaille le PDG de SDI Ventilation.

Un métier en croissance de 10 %

"Tout cela forme un tout : le développement du réseau d’agences, le centre de formation, le recrutement. Trois points qui vont permettre au groupe d’accélérer, ainsi que le développement d’un service qualité, pour lequel nous venons d’embaucher un responsable qualité", souligne le dirigeant. Autre vecteur de croissance, la pose des appareils de ventilation. "Nous réalisons 18 % de notre activité dans la pose, et j’aimerais aller plus loin", dévoile Hakim Mazouni, qui évoque la possibilité de créer une filiale dédiée, encouragé par l’envie de ses salariés d’acquérir des compétences dans ce domaine : "Lors des deux premières sessions de formation, quasiment l’intégralité des salariés a déclaré vouloir développer des compétences dans la pose".

Opérant sur un secteur en croissance de 10 %, le groupe SDI Ventilation veut consolider rapidement sa position sur le marché. "Il est possible que de très gros groupes s’intéressent à ce métier porteur", dévoile Hakim Mazouni. "L’enjeu, c’est d’atteindre avant cela une taille critique."

Le groupe SDI Ventilation réalise 60 % de son chiffre d’affaires dans le secteur de la restauration.
Le groupe SDI Ventilation réalise 60 % de son chiffre d’affaires dans le secteur de la restauration. — Photo : SDI Ventilation

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail