Vosges

Gestion des déchets

Investissement industriel

À Épinal, Citeo et Suez démarrent un centre de surtri des emballages ménagers

Par Philippe Bohlinger, le 25 octobre 2023

L’éco-organisme Citeo et le groupe Suez viennent de mettre en service à Épinal (Vosges) un centre de surtri des déchets d’emballages ménagers. L’investissement de 19 millions d’euros vise à recycler les plastiques que les centres de tri traditionnels ne sont pas en mesure de séparer.

Quatre types d’emballages plastiques sont désormais regroupés dans une nouvelle catégorie (Flux dev.) destinée au surtri.
Quatre types d’emballages plastiques sont désormais regroupés dans une nouvelle catégorie (Flux dev.) destinée au surtri. — Photo : Philippe Bohlinger

La logique d’économie circulaire superpose un nouveau palier à l’activité des classiques centres de tri des déchets d’emballage. Épinal (Vosges) a vu démarrer, en octobre dernier, un des trois centres de "surtri" destinés à mailler l’Hexagone selon les plans de Citeo, l’éco-organisme en charge de la filière des emballages ménagers. Concrètement, cette plateforme, propriété du groupe Suez, a vocation à rassembler les catégories de déchets plastiques que les centres de tri traditionnels ne sont pas en mesure de séparer, à raison de 25 000 tonnes par an en provenance principalement du Grand Est.

L’obligation faite aux collectivités territoriales de collecter, à partir du 1er janvier 2023, l’ensemble des emballages ménagers a mis sur le marché du recyclage des résines plastiques inconnues jusqu’alors : pots de yaourt, barquettes, films alimentaires, etc. "On ne peut pas demander aux centres de tri existants de séparer huit catégories différentes de plastiques, car certaines résines représentent des quantités infimes. Ces flux mineurs sont désormais regroupés dans une nouvelle catégorie appelée 'flux développement' et dirigés vers de nouvelles infrastructures, les centres de surtri", détaille Éric Fromont, directeur du tri chez Citeo. Ce "flux développement" regroupe quatre familles de résine : le polyéthylène téréphtalate coloré ou PET coloré (bouteilles d’huile colorées), le PET opaque (bouteilles de lait opaques), les barquettes en PET (barquettes de viennoiserie, de fruits-légumes, etc.) et le polystyrène (pots de yaourt, barquettes).

Filières françaises et frontalières

La plateforme Suez a été lauréate de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé en 2021 par Citeo aux côtés de celles de Bourgogne Recyclage (Côte-d’Or) et d’Environnement Massif central (Lozère). À Épinal, 19 millions d’euros ont été investis : 15 millions par Citeo dans les procédés de traitement et 4 millions d’euros par Suez dans l’adaptation des infrastructures existantes. Le marché du surtri redonne ainsi des perspectives à ces installations construites en 2014 sur une ancienne décharge. Avec la perte en 2019 du marché du syndicat mixte de gestion des déchets vosgiens Evodia, le site de 40 salariés était dans l’attente d’un nouvel élan. "Nous avions auparavant conduit quelques essais techniques de traitement des flux développement, mais l’AMI remporté auprès de Citeo nous a conduits à stopper les activités de tri des emballages ménagers et à consacrer la totalité des surfaces bâties à cette nouvelle mission", détaille Guillaume Silvestre, directeur des activités de tri de Suez pour le Grand Est et la Bourgogne-Franche-Comté.

À leur sortie du centre de surtri, les différentes résines plastiques sont traitées sur le territoire français, à l’exception du polystyrène confié au belge Indaver, spécialiste du recyclage chimique et à l’espagnol Eslava, acteur historique du recyclage mécanique de cette résine. Certains plastiques sont valorisés dans le Grand Est à l’instar des barquettes de PET monocouche traitées mécaniquement par Wellman à Verdun (Meuse). Les barquettes multicouches seront, elles, transformées en PET apte au contact alimentaire par Carbios à partir de 2025 dans sa future usine de Longlaville (Meurthe-et-Moselle).

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition