Meurthe-et-Moselle

Industrie

Api Tech nourrit des ambitions à l'export pour ses distributeurs de pizzas

Par Philippe Bohlinger, le 19 février 2020

Les nouveaux ateliers investis à Seichamps, à l’est de l’agglomération Nancy, par Api Tech devraient permettre à cette PME de 40 salariés d’accompagner la montée en puissance commerciale de ses distributeurs de pizzas fraîches.

Le fabriquant machines spéciales, dirigé par Frédéric Deprun, compte doubler la taille de son parc de distributeurs de pizzas et baguettes en 2020.
Le fabriquant machines spéciales, dirigé par Frédéric Deprun, compte doubler la taille de son parc de distributeurs de pizzas et baguettes en 2020. — Photo : © Philippe Bohlinger

Savourer à toute heure une pizza artisanale réchauffée en trois minutes chrono dans un distributeur automatique, c’est désormais possible. La PME lorraine Api Tech entend se ménager une place au soleil sur ce marché émergent, poussé par les nouveaux modes de consommation. L’entreprise de 40 salariés vient de déménager à ces fins dans 1 500 m² de nouveaux ateliers à Seichamps, à l’est de Nancy. « Nos anciens locaux à Pompey (Meurthe-et-Moselle) ne répondaient plus à notre besoin d’augmenter la cadence d’assemblage de nos distributeurs automatiques de pizzas fraîches et de baguettes », livre Frédéric Deprun, le directeur général et fondateur d’Api Tech.

Carcasses assemblées en Pologne

C’est que le fabricant de machines spéciales pour l’industrie ambitionne de doubler cette année son parc de plus 200 distributeurs automatiques. En chiffre d’affaires, il passerait de 5,3 millions en 2019 à 9 millions d’euros en 2020. Pour ce faire, l’entreprise filiale du groupe nancéien Mentor depuis 2016, cible notamment l’international. La société compte pour le moment, hors de l’Hexagone, une quinzaine de machines connectées, mais elle a recruté deux commerciaux au Royaume-Uni et recherche un technicien international. Il s’agit en l’occurrence de convaincre et de répondre aux attentes de nouveaux clients, restaurateurs, pizzaïolos, distributeurs et investisseurs.

Pour conquérir les amateurs de pizzas du monde entier, Api Tech s’appuie sur ses deux modèles Diva (64 casiers, un four) et Julia (96 casiers, un ou deux fours). Sur le plan industriel, les carcasses en acier inoxydable sont assemblées en Pologne par la filiale Api Smart Manufacture créée il y a un peu plus d’un an (4 salariés). Les modules sont ensuite acheminés à Seichamps où les techniciens d’Api Tech fabriquent et implantent les sous-ensembles : four, circuit frigorifique, systèmes automatisés, interface de paiement, etc. Comptez 220 heures de travail en moyenne pour un point de cuisson.

Distributeurs de pâtes fraîches

La force d’Api Tech se fonde dans la robustesse de ses machines spéciales commercialisées auprès de Renault, Air Liquide ou encore Soprema : l’industrie génère encore 20 % de son chiffre d’affaires. Elle tient également dans la puissance commerciale et marketing de son actionnaire majoritaire spécialisé en immobilier et dans le rachat de crédits (970 collaborateurs et 152 millions d’euros de CA en 2019). Enfin, elle s’appuie sur un bureau d’études d’une dizaine d’ingénieurs. Ces derniers n’ont certes pas inventé le concept du distributeur de pizzas – il est notamment commercialisé par la PME Adial à Lisieux (Calvados) – mais ils planchent d’ores et déjà sur les distributeurs automatiques de demain, comme un modèle dédié aux pâtes fraîches attendu pour la fin de l’année. Api Tech va également présenter une nouvelle gamme de distributeurs modulables au salon des professionnels de la restauration italienne Parizza, du 29 au 31 mars. Quatre services y seront associés : un distributeur compact de pizzas (27 casiers) un distributeur de baguettes (100 unités), un distributeur de boissons fraîches et des casiers réfrigérés destinés aux denrées alimentaires.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail