Meurthe-et-Moselle

Industrie

Api Tech décolle grâce à la « Food Tech »

Par Jean-François Michel, le 14 juin 2018

Après le distributeur de pizza, Api Tech lance le distributeur de baguette et affiche ses ambitions : devenir leader sur le marché des distributeurs automatiques. Pour la PME lorraine dirigée par Frédéric Deprun, il s'agit d'un virage à 180 degrés.

En rentrant dans le giron du Groupe Mentor, Frédéric Deprun a trouvé les ressources nécessaires pour réaliser ses ambitions.
En rentrant dans le giron du Groupe Mentor, Frédéric Deprun a trouvé les ressources nécessaires pour réaliser ses ambitions. — Photo : © Jean-François Michel

« Notre ambition, c'est de devenir le leader du marché. » Sans complexe, Frédéric Deprun, le directeur général d'Api Tech, affiche son objectif : mettre le pied dans le secteur des distributeurs automatique, puis s'imposer, notamment grâce à la fiabilité de ses machines. La première étape est bien engagée, avec le lancement sur le marché de la Smart Pizza, un distributeur automatique de pizza livré à « 50 exemplaires en France et déjà plusieurs commandes à l'international, aux États-Unis et à Londres », précise Frédéric Deprun. Pour continuer à accélérer, la deuxième version de la Smart Pizza vient d'être lancée et les optimisations arrivent : « La machine va permettre au consommateur de commander en ligne et de savoir à quel moment sa pizza sera prête pour minimiser le temps d'attente ».

Virage stratégique

Lancée en 2004, la PME Api Tech était alors spécialisée dans le développement de solutions automatisées. Travaillant pour des grands comptes dans l'industrie, la société s'est développée tranquillement jusqu'à l'arrivée du groupe Mentor (CA : 120 M€ en 2017 ; effectif : 720) au capital, en avril 2016. Aujourd'hui filiale à 75 %, la PME s'est alors donné les moyens de ses ambitions. « Pour mettre au point la Smart Pizza, il a fallu injecter une enveloppe de 1,4 M€ », détaille Frédéric Deprun. Le pari est gagnant : « Début juin, nous avons réalisé 1,5 fois le chiffre d'affaires de l'année dernière. Après avoir bouclé le dernier exercice sur 1 M€, nous allons boucler 2018 sur 2,6 M€ ».

Une performance qui masque un virage stratégique audacieux : bureau d'études, Api Tech est désormais devenu un industriel. « Six personnes sur les 15 qui composent l'équipe sont dédiées à la production », détaille Frédéric Deprun. « À terme, produire des machines dédiées à la "Food Tech" devrait peser 95 % de notre chiffre d'affaires. »

La fiabilité pour convaincre

Le dirigeant d'Api Tech évoque la « Food Tech », car c'est bien un secteur entier qu'il vise :tout ce qu'il est possible d'automatiser et de connecter. « Depuis le mois de juin, nous avons mis sur le marché un distributeur automatique de baguettes », se félicite le dirigeant d'Api Tech. En observateur attentif de toutes les machines déjà mises sur le marché, notamment en Lorraine, Frédéric Deprun veut bâtir le succès de ses machines sur deux piliers : la fiabilité et le respect du produit. Doté d'une capacité de 150 baguettes, la « Smart Baguette » est capable de charger son four en cinq secondes. « Sur une machine installée à Toul, nous avons enregistré un pic de production à 462 baguettes par jour », se félicite Frédéric Deprun. « Nos clients peuvent tabler sur 9 000 baguettes par mois. » Un complément de revenu appréciable pour les boulangers, sachant qu'une machine de ce type coûte 45 000 €.

Après les pizzas et les baguettes, Frédéric Deprun veut maintenant mettre sur le marché un casier réfrigéré et connecté, ou encore un distributeur automatique de pâtes fraîches.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition