Nancy

Services

Afludia veut aller explorer de nouveaux marchés grâce à son logiciel Skili

Par Jean-François Michel, le 06 décembre 2021

Centre de relation client spécialisé dans le dépannage et l’urgence technique basé à Maxéville, Afludia vient de lancer une solution entièrement numérique de gestion des interventions.

Pour décompresser après un appel stressant, les télé-opérateurs d’Afludia disposent d’une "salle Zen", imaginée pour se relaxer.
Pour décompresser après un appel stressant, les télé-opérateurs d’Afludia disposent d’une "salle Zen", imaginée pour se relaxer. — Photo : Jean-François Michel

Soucieux de maîtriser la croissance de son entreprise, le dirigeant d’Afludia, Luc Allard, a été amené à décliner des opportunités qui lui auraient permis de "doubler instantanément le chiffre d’affaires" : "J’ai refusé des marchés nationaux parce que l’entreprise doit avoir une croissance saine". Centre de relation client spécialisé dans le dépannage et l’urgence technique, basé à Maxéville, en périphérie de Nancy, Afludia pèse un peu plus de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 45 personnes, pour l’essentiel des télé-opérateurs très qualifiés, capables de répondre à des problématiques liées à des métiers spécifiques, comme celles des métiers du chauffage, de la distribution d’énergie ou encore certaines délégations du CNRS. "Nous sommes à l’urgence technique ce qu’est le 15 à l’urgence médicale, à savoir un plateau de régulation", détaille Luc Allard, le dirigeant d’Afludia.

En novembre dernier, la PME a lancé sur le marché un nouveau logiciel, Skili, permettant à toutes les entreprises ayant des contraintes d’interventions techniques de les gérer grâce à une solution "100 % digitale". Concrètement, en scannant un QR Code et en répondant à quelques questions sur son smartphone, un usager peut préqualifier une demande, déclencher l’intervention du technicien d’astreinte qui recevra un ordre de mission précis directement sur son smartphone. Une innovation saluée par l’obtention d’un "Mobility Awards" lors du salon Mobility for Business organisé à Paris les 9 et 10 novembre. "Pour lancer Skili, on ne pouvait pas imaginer mieux, se félicite Luc Allard. Sur le salon, nous étions face à des géants mondiaux du secteur, mais c’est nous qui avons décroché la récompense."

Trois ans de développement

Le lancement de Skili va permettre à Afludia d’aller démarcher une nouvelle typologie de clients et de sortir de sa niche de marché : "Nous avons eu, par exemple, des premiers contacts avec les entreprises qui assurent la maintenance des tireuses à bière", souligne Benjamin Brabant, le directeur commercial et marketing d’Afludia. Si les dirigeants ne se sont pas fixé d’objectifs chiffrés pour le déploiement de leur nouvelle solution, ils attendent un "retour sur investissement" rapide mais surveillent aussi la "réceptivité du marché" : "Nous devrons encore adapter Skili pour qu’il réponde aux besoins de certains clients", estime Benjamin Brabant, qui évoque la possibilité de rajouter des modules dédiés à la facturation ou à la géolocalisation.

Pour porter le développement de Skili, Luc Allard a créé une nouvelle filiale au sein de son groupe, Albis (CA : 5 M€), la maison mère d’Afludia. Intoo se présente comme "une structure de développement informatique, ou plutôt un compagnon digital qui doit permettre aux entreprises de digitaliser leur métier, grâce à une équipe de cinq personnes, des informaticiens, des passionnés de technologies", précise le dirigeant d’Afludia et président d’Albis. Le premier chantier d’Intoo, le développement de Skili, a nécessité trois ans de travail : un investissement mené sur les fonds propres du groupe, pour un montant de "plusieurs centaines de milliers d’euros", qui ouvre déjà de nouvelles perspectives. "Après Skili, nous allons lancer un outil digital pour les entreprises opérant dans la sécurité, Follo. Notre premier client est basé à proximité d’ici, il s’agit de Pégase Sécurité", dévoile Luc Allard. Passionné de nouvelles technologies et revendiquant un côté un peu "geek", le dirigeant anticipe déjà le coup d’après : "Avec l’intelligence artificielle, il va devenir possible, grâce à une simple photo d’un appareil de chauffage, de proposer un correctif aux techniciens en intervention".

Pour décompresser après un appel stressant, les télé-opérateurs d’Afludia disposent d’une "salle Zen", imaginée pour se relaxer.
Pour décompresser après un appel stressant, les télé-opérateurs d’Afludia disposent d’une "salle Zen", imaginée pour se relaxer. — Photo : Jean-François Michel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail