• Loire-Atlantique

    Énergie

    La drague aspiratrice du port devient le premier navire français au GNL

    18 juin 2019

    Le but était autant écologique qu'économique. Il fallait alléger les coûts de dragage du port qui frôlent les 20 millions d'euros chaque année pour le Grand Port Maritime aspirant un tiers de son budget. La drague aspiratrice Samuel de Champlain est désormais équipée d'un moteur fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Elle devient ainsi le premier navire sous pavillon français à utiliser du GNL. Cette opération, menée par le chantier naval Damen Shiprepair et Man Energy Solutions a nécessité un investissement de près de 18 millions d'euros dont 10 millions supportés par des fonds européens. 

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos