Loire-Atlantique

Biens de consommation

Le spécialiste de la réparation d'électroménager Planet Repair veut se déployer en franchise

Par Cyril Raineau, le 14 septembre 2021

Réparer et reconditionner les appareils électroménagers : la TPE Planet Repair a débuté en mars 2021 son activité au sud de Nantes. Sans attendre, son fondateur a jeté les bases de franchises dans d’autres villes.

Thomas Penin, fondateur de Planet Repair au sud de Nantes, envisage de déployer le concept en franchise.
Thomas Penin, fondateur de Planet Repair au sud de Nantes, envisage de déployer le concept en franchise. — Photo : Cyril Raineau

Première étape : devenir une référence sur le marché de la réparation et du reconditionnement d’appareils électroménagers à Nantes et alentours. La deuxième est envisagée pour 2022, développer le modèle en franchise. Planet Repair, TPE de sept collaborateurs, a débuté son activité en mars 2021 aux Sorinières, au sud de Nantes. Deux ou trois franchisés pourraient, selon les plans du dirigeant, voir le jour en 2022 en périphérie d’autres grandes villes françaises.

Planet Repair est une jeune entreprise indépendante née de la volonté de Thomas Penin, qui a travaillé une quinzaine d’années pour la centrale d’achat des magasins U à Carquefou (Loire-Atlantique). "J’ai eu en charge des rayons non alimentaires (piles, ampoules, accessoires automobiles…), j’achetais ces produits pour l’ensemble des magasins en France. Puis j’ai été spécialisé dans la téléphonie". C’est à cette occasion qu’il constate l’émergence puis le décollage rapide du marché du reconditionnement du smartphone, incarné localement par les réussites que sont Largo et Cash & Repair.

Un concept reposant sur trois activités

Il n’ira pas se frotter aux entreprises qui se sont engouffrées sur ce terrain, préférant celui moins concurrentiel de l’électroménager (lave-vaisselle, aspirateurs, mais aussi télévision). Ses concurrents, "même si je n’aime pas trop ce terme car il y a de la place pour tout le monde", estime Thomas Penin, sont localement les réparateurs individuels, les grandes enseignes type Darty et l’association Envie dont l’objet est aussi l’insertion professionnelle d’un public en difficulté.

Pour se démarquer, Planet Repair, qui intervient sur la Loire-Atlantique a un argument : le diagnostic et le devis gratuits. "Soit le client amène son appareil à notre atelier, soit nous allons le chercher pour 15 euros. Nous ne facturerons pas un frais de déplacement chez le client contrairement à un technicien classique". L’activité de réparation est l’une des trois sur lequel repose le concept de Planet Repair. Le rééquipement est la seconde : "Lorsqu’un appareil est irréparable, nous vendons soit un produit reconditionné avec une garantie d’un an, avec un prix en moyenne 40 % moins élevé que s’il était neuf, soit nous disposons d’une gamme d’appareils neufs que nous avons choisi pour leur fiabilité". Troisième pilier, la vente de pièces détachées, Planet Repair disposant d’un stock de 40 000 pièces.

"Nous sommes dans l’air du temps"

Si, à ce jour, la principale difficulté reste de se faire connaître, Planet Repair table sur l’évolution des mentalités pour se déployer. "Notre action est dans l’air du temps, estime Thomas Penin, il y a une vraie prise de conscience sur le fait de limiter les déchets via la réparation, de faire confiance à la seconde main." Le deuxième élément qui incite le dirigeant à l’optimisme et à programmer l’ouverture de franchises est d’ordre législatif : "La Loi Agec (Anti-gaspillage pour une économie circulaire), votée en 2020, entre en application en 2022. Deux mesures impactent notre activité : la prise en charge par l’État de 20 % des factures de réparation et l’obligation pour les réparateurs professionnels d’effectuer des devis avec des pièces d’occasion, sachant que nous sommes déjà sur ce marché des pièces détachées." 

Thomas Penin, fondateur de Planet Repair au sud de Nantes, envisage de déployer le concept en franchise.
Thomas Penin, fondateur de Planet Repair au sud de Nantes, envisage de déployer le concept en franchise. — Photo : Cyril Raineau

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail