Ille-et-Vilaine

Commerce

Mon Petit Poids prend de la force et vise l’international

Par Virginie Monvoisin, le 28 juin 2022

Mon Petit Poids, c’est une histoire familiale qui se transforme en success story. La marque bruzoise, spécialisée dans le bijou de naissance ou de cérémonie gravé, va dépasser cette année le million d’euros de chiffre d’affaires et accélérer à l’international.

Mon Petit Poids fabrique des objets en forme de poids pour cadeaux de naissance… et qui pèsent exactement le poids de l’enfant. Ils sont réalisés en laiton et acier (ou laiton recouvert d’or ou palladium).
Mon Petit Poids fabrique des objets en forme de poids pour cadeaux de naissance… et qui pèsent exactement le poids de l’enfant. Ils sont réalisés en laiton et acier (ou laiton recouvert d’or ou palladium). — Photo : Mon Petit Poids

C’est dans une maison d’un quartier résidentiel de Bruz, près de Rennes, que Sarah Ligot a choisi d’installer Mon Petit Poids. Ce qui en dit long sur l’état d’esprit de cette entreprise qui compte pour l’instant 5 collaborateurs. Jusqu’alors, Mon Petit Poids occupait un espace de 60 m² au sein de l’Atelier d’architectes Loyer. Mais l’équipe a eu besoin d’espace pour se développer, l’activité de l’entreprise étant en pleine croissance. Sarah Ligot a donc investi 450 000 euros pour acheter et rénover une maison d’habitation de 130 m². Au rez-de-chaussée, on y trouve son atelier, où sont gravés et expédiés les bijoux, et bientôt un showroom. À l’étage, bureaux, salon de réunion et cuisine permettent de travailler comme chez soi. Un lieu atypique, donc, pour une entreprise atypique, dont la création est due à une histoire de famille.

De l’objet précieux à 200 références de bijoux

Sarah Ligot, fondatrice et dirigeante de Mon Petit Poids, avec ses objets précieux.
Sarah Ligot, fondatrice et dirigeante de Mon Petit Poids, avec ses objets précieux. - Photo : Mon Petit Poids

Mon Petit Poids est né en 2014, alors que Sarah Ligot cherche une idée de cadeau pour la naissance de sa première nièce. Elle fait fabriquer un poids en laiton reprenant la forme des poids d’antan, et qui pesait le poids exact du bébé à la naissance. "J’y ai fait graver son poids, sa date et son heure de naissance, ainsi que ses prénoms, raconte Sarah Ligot. Quand je l’ai montré autour de moi, certains l’ont bercé. Une personne l’a même déposé contre elle, comme lorsque l’on reçoit son bébé pour la première fois. Je me suis dit qu’il se passait quelque chose de très fort ". Cette ancienne professionnelle du marketing et de la communication contacte alors la boutique en ligne Berceau Magique pour proposer son idée, et l’aventure démarre, relayée immédiatement par le célèbre magazine Vogue. Le succès est immédiat, auprès d’abord d’un public fortuné, le poids étant vendu à partir de 1 290 euros, car il s’agit bien d’un objet d’exception, numéroté, fabriqué en France dans des ateliers labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant. Puis, pour élargir sa clientèle, Sarah décide de le décliner sous forme de bijou en pendentif (plaqué or ou argent, ou en or 18 carats).

Mon Petit Poids a ainsi diversifié ses produits (toujours fabriqués en France, et gravés à Bruz), proposant désormais des bijoux de naissance, de baptême ou de cérémonie gravés, de différentes formes. Elle vient aussi de lancer une collection de médailles. "Et pour les six ans de la marque, nous avons élargi la gamme avec des bagues, joncs et boucles d’oreilles, annonce Sarah Ligot. Aujourd’hui, nous avons près de 200 références personnalisables à l’infini."

Vers l’Asie et le Moyen-Orient

Mon Petit Poids vend ses produits sur sa boutique en ligne, mais également dans une trentaine de magasins. Il a également organisé son premier pop-up store au centre commercial Colombia à Rennes avant la fête des mères. Le succès ne se dément pas, si bien que l’entreprise va devoir s’étoffer à la rentrée de nouvelles recrues en communication, en atelier et aux expéditions. Les bijoux partent essentiellement en France, mais aussi un peu en Belgique et en Suisse. "Cela reste anecdotique parmi les 830 000 euros de notre chiffre d’affaires, mais nous sommes accompagnés par une spécialiste de l’export pour développer l’international, notamment vers l’Asie et les Émirats arabes unis, confie Sarah Ligot. Il nous faut trouver le bon concept et les bons partenaires." Cela va commencer par un nouveau site e-commerce pour septembre, traduit en anglais. Mon Petit Poids, rentable depuis le premier jour, vise le million d’euros de chiffre d’affaires cette année.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition