Assurance

Groupama Loire Bretagne sur une bonne dynamique

Par Virginie Monvoisin, le 17 mai 2019

Groupama Loire Bretagne a réalisé une année 2018 en croissance, regagnant des parts de marché. L'assureur réaffirme sa volonté de travailler en local et de garder ses agences physiques. Il axe 2019 sur l'assurance de la personne et la création de nouveaux services, notamment en direction des entreprises.

Pascal Ouvrard (DGA), Michel L'Hostis (Président) et Bernard Veber (DG) de Groupama Loire-Bretagne.
Pascal Ouvrard (DGA), Michel L'Hostis (Président) et Bernard Veber (DG) de Groupama Loire-Bretagne. — Photo : © Groupama Loire Bretagne

Avec un chiffre d’affaires de 944,4 millions d’euros, Groupama Loire Bretagne enregistre une année 2018 en progression de 0,9 %. « Sur un marché très concurrentiel, ce résultat est très positif », se réjouit Bernard Veber, directeur général de Groupama Loire-Bretagne (siège à Rennes - 2 111 salariés). Ce bon score se traduit également par un résultat net de 54,7 millions d’euros, en hausse de 25 millions par rapport à 2017, pour un ratio combiné de 93,8 % (rentabilité des cotisations par rapport aux sinistres et frais généraux). L’assureur n’a pas augmenté ses tarifs en 2018 mais plutôt joué sur le développement d’outils à destination de ses collaborateurs, leur permettant de redynamiser leurs portefeuilles. Un travail sur la notoriété a également porté ses fruits.

Rénovations d’agences

En 2019, Groupama Loire Bretagne va donc poursuivre sa stratégie de croissance, en s’appuyant sur ses 295 agences de proximité. Trois d’entre elles subissent actuellement une rénovation afin de tester une nouvelle organisation de l’accueil du client, plus moderne (Vitré, Guingamp et Quéven). Investissement pour l’assureur : entre 4 et 5 millions d’euros pour ses agences. Groupama va également remplacer 150 départs par autant de recrutements, afin de poursuivre son développement. « En 2019, nous allons mettre l’accent sur l’assurance de la personne, par la protection individuelle et patrimoniale. Notre ambition est de devenir l’assureur de référence pour les personnes », annonce Bernard Veber.

Développement de services

L’autre axe de développement pour Groupama Loire Bretagne est celui des nouveaux services, complémentaires aux garanties traditionnelles. Après avoir lancé Diarbenn à destination des entreprises (pour analyser la sinistralité sur les flottes automobiles), l’assureur lance Gari, une application pour les agriculteurs. Elle permet entre autres de surveiller leurs exploitations (fourrages, bêtes, intrusions…), avec des objets connectés, dont un outil de vidéosurveillance développé avec Kiwatch (Orvault).

Reprise de contact avec les courtiers

Pour le marché professionnel, Groupama Loire-Bretagne veut relancer l’assurance des entreprises à travers le courtage. « Nous avions un temps délaissé le courtage comme canal de distribution de nos services. Nous relançons un programme volontariste à destination des courtiers, afin qu’ils placent les risques auprès de nous », annonce Bernard Veber. Groupama développe et commercialise aussi actuellement un nouveau service à destination des entreprises : Keybox, composé d’outils de prévention des risques (TMS, route, addictions…).

Pascal Ouvrard (DGA), Michel L'Hostis (Président) et Bernard Veber (DG) de Groupama Loire-Bretagne.
Pascal Ouvrard (DGA), Michel L'Hostis (Président) et Bernard Veber (DG) de Groupama Loire-Bretagne. — Photo : © Groupama Loire Bretagne

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.