Rennes

Agroalimentaire

Bridor pose la première pierre d'un plan à 400 millions d'euros

Par Géry Bertrande, le 06 janvier 2017

Filiale de panification du groupe Le Duff (2,1 milliard d'euros de CA), Bridor lance son vaste chantier de construction d'une nouvelle plateforme logistique dans la périphérie rennaise, où travaille la moitié de ses 1.800 salariés. Les fondations d'un plan à 400 millions d'euros.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Bâtir une « cathédrale » de la viennoiserie, c'est le chantier que vient de lancer Bridor à Servon-sur-Vilaine, à l'est de Rennes. La division industrielle du groupe Le Duff (Brioche Dorée, Del Arte, Fournil de Pierre...) se dote d'une nouvelle plateforme de stockage frigorifique de 36.000 palettes, sur ce site historique qui s'étendra sur 70.000 m² bâtis sous deux ans ; 80.000 heures de travail seront nécessaires.

Sept usines dans le monde

Une extension foncière de 15 hectares est également en projet pour des besoins futurs autour de ce pôle breton actuel de 17 hectares. « Notre capacité de stockage va être multipliée par cinq ici », souligne Gaëtan Jegoux, directeur des opérations. Ce site breton fait partie de sept unités de production du groupe qui en possède notamment trois autres au Canada (Montréal s'agrandit pour atteindre 55.000 m²) et une aux États-Unis qui double actuellement sa surface pour atteindre 50.000 m². La production française est exportée à 72 %. « Notre site de Louverné près de Laval, qui a déjà doublé de taille pour atteindre à terme les 50.000 m² aussi, produira autant voire plus que celui de Servon-sur-Vilaine en 2019... » En Mayenne, les 11e et 12e lignes de viennoiseries sont déjà programmées en septembre 2017 et mars 2018.

Cap sur le milliard de CA et 1.000 recrutements

En plein essor (+ 20 % par an), y compris en France (« à deux chiffres »), Bridor fournit en pains et viennoiseries quelque 25.000 hôtels et restaurants dans 90 pays. « Nous doublons notre chiffre d'affaires tous les quatre à cinq ans », explique Philippe Morin, directeur commercial et marketing, qui a pour objectif de dépasser le milliard d'euros en 2020-2021 (contre 600 M€ en 2016). Parallèlement, plus de 1.000 recrutements sont lancés pour compléter les 1.800 emplois actuels de Bridor. Sa maison mère Le Duff (35.000 salariés), quant à elle, vise les quatre milliards au même horizon (contre 2,1 Md€).

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.