Lille

Services

Les Alchimistes misent sur le compost en pleine ville

Par Jeanne Magnien, le 10 février 2021

La jeune entreprise Les Alchimistes parie sur le compost pour valoriser les déchets organiques en ville. Une solution clé en main qui pourrait intéresser bien des collectivités.

Avec leurs micro-unités de compostage, comme celle en démonstration à Lille, Foucauld Watine et Les Alchimistes offrent une solution pour la valorisation des déchets en milieu urbain.
Avec leurs micro-unités de compostage, comme celle en démonstration à Lille, Foucauld Watine et Les Alchimistes offrent une solution pour la valorisation des déchets en milieu urbain. — Photo : Jeanne Magnien

Solution bien connue pour valoriser les déchets organiques en milieu rural, le compostage se révèle ardu à mettre en place en centre ville. C’est pourtant ce que propose Les Alchimistes, une entreprise qui promeut le compostage en milieu urbain. Créée en 2016 à Paris, Les Alchimistes ont essaimé dans huit villes de France, au travers de structures sœurs. Les Alchimistes Hauts-de-France ont vu le jour à Lille en février 2020, lancés par Lucas Gauthier et Foucauld Watine. "Aujourd’hui, la majorité des déchets alimentaires finissent enfouis ou incinérés, à cause de l’absence de tri comme d’équipement de valorisation", regrette Foucauld Watine. "Cela revient à déplacer et détruire de grandes quantités de matière première, et en premier lieu, de l’eau. Mais il est difficile de capter les déchets diffus, en particulier ceux des ménages."

Composter en pleine ville

Les Alchimistes proposent donc une solution clé en mains aux collectivités, pour mieux valoriser les déchets putrescibles. Grâce à ses micro-unités de compostage, équipées d’un digesteur accélérant la première étape de fermentation, et captant les effluents et les odeurs, le processus peut prendre place en ville, au plus près des lieux de collecte. Cette dernière est également organisée par l’entreprise, auprès des particuliers grâce à des bacs mis à leur disposition, ou auprès des restaurateurs. À Lille, une trentaine d’entre eux confie déjà ses déchets à la jeune entreprise, tout comme quelque 600 ménages. Pour l’instant, l’entreprise collecte une tonne de déchets organiques par semaine à Lille, qu’elle transforme en compost dans son démonstrateur. Mais elle affiche des ambitions bien plus importantes. " Nous visons la collecte de 10 % des déchets diffus de la Mel, soit 5 000 tonnes par an. Cela équivaut à 1 000 tonnes de compost". Le produit fini est ensuite vendu aux exploitations maraîchères alentour, ou distribué, en sachets de deux kilos, en jardineries. D’autres partenariats devraient être rapidement signés avec la plupart des grandes agglomérations de la région, d’Amiens à Dunkerque. D’ici 2025, l’entreprise prévoit d’ouvrir 5 unités de compostage, employant 25 personnes.

Vers une levée de fonds

Consciente de faire face, sur ce marché, à des géants du traitement des déchets, la jeune entreprise mise sur les évolutions de la loi pour faire sa place. "Nous sommes dans une course contre la montre : depuis 2020, une solution de valorisation est déjà obligatoire pour les structures produisant 10 tonnes de biodéchet par an. En 2023, ce sera obligatoire dès le premier kilo de déchets, y compris pour les particuliers. Les collectivités auront intérêt à montrer qu’elles se sont penchées sur le sujet d’ici là…"

Les Alchimistes, qui ne communiquent pas de chiffre d’affaires, s’apprêtent à investir deux millions d’euros pour accélérer son industrialisation. "Nous avons 50 % de la somme nécessaire en prêts bancaires, nous cherchons à lever des fonds pour la seconde moitié," détaille Foucauld Watine. De quoi construire une première unité industrielle, dans un lieu tenu pour l’instant secret.

Avec leurs micro-unités de compostage, comme celle en démonstration à Lille, Foucauld Watine et Les Alchimistes offrent une solution pour la valorisation des déchets en milieu urbain.
Avec leurs micro-unités de compostage, comme celle en démonstration à Lille, Foucauld Watine et Les Alchimistes offrent une solution pour la valorisation des déchets en milieu urbain. — Photo : Jeanne Magnien

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail