• Industrie

    Prix de l'énergie : 3 pistes à l'étude pour soulager les industriels les plus gourmands en électricité

    19 octobre 2021

    Une baisse de taxe, une avance de trésorerie et un groupe de travail, contre la flambée des prix du gaz et de l’électricité. Voilà les trois pistes explorées par le ministère de la Transition écologique pour tenter d’offrir un répit aux industries les plus gourmandes. Première mesure, en cours d’adoption au Parlement, la baisse de la fiscalité sur l’électricité (via la TICFE), promise aux ménages, profitera aussi aux entreprises début 2022. Gain estimé : 200 millions d’euros. Deuxième levier envisagé : les bénéficiaires du mécanisme de compensation des coûts indirects du carbone pourraient en obtenir un versement partiel et anticipé dès l’an prochain (plutôt qu’en 2023). Encore à l’étude, cette solution serait centrée sur les entreprises "électro-intensives et très exposées à la concurrence internationale". Enfin, une réflexion va être lancée, avec les industriels, sur la future régulation du marché de l’électricité. Le gouvernement veut, par exemple, faciliter les contrats d’énergie à long terme en provenance de sources renouvelables ou nucléaire, aux prix jugés moins volatils. Ces travaux n’aboutiront toutefois qu’en début d’année prochaine.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos