• France

    Santé

    Inquiétudes sur la santé des salariés, usés par la crise du Covid-19... et par certaines situations à leur travail

    09 septembre 2021

    Les salariés au bout du rouleau ? C’est ce que laisse entendre une double étude de Malakoff Humanis. Premier signe qui ne trompe pas : les arrêts de travail sont plus fréquents (+30 % entre janvier et mai), et toujours plus longs : absences liées au Covid-19 exclues, ils durent plus d’un mois dans 16 % des cas (+7 points en deux ans). Principaux motifs (hors coronavirus), les accidents et traumatismes (à 21 %), mais aussi les troubles psychologiques (19 %). Or, la crise du coronavirus a laissé des traces : un tiers des 1 510 salariés interrogés, début mai, par Harris interactive, se disent plus fatigués ou plus isolés, 29 % plus stressés. Et 9 % jugent leur santé mentale mauvaise. Mais cette proportion bondit dans certaines situations professionnelles : en cas de mauvaise entente entre collègues (+19 points), manque de reconnaissance de la hiérarchie ou de clarté des missions (+10), surcharge de travail (+9). Face à cette "fragilisation générale de l’état psychologique des salariés", les entreprises ne sont pas toujours à la hauteur : pour 43 % des sondés, elles prennent peu ou pas du tout en compte ces souffrances.

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos