• Conjoncture

    Croissance au ralenti, inflation au sommet : l’économie mondiale est en train de payer "le prix de la guerre en Ukraine"

    08 juin 2022

    Alerte générale à la "stagflation" ! Entre la guerre en Ukraine et les confinements en Chine, les perspectives s’assombrissent sérieusement pour 2022, selon deux études. La croissance mondiale devrait ainsi tourner autour de +2,9 % (pour la Banque mondiale) ou +3 % (pour l’OCDE). Soit une révision à la baisse de plus d'1,2 point par rapport aux attentes du début d’année. La correction est encore plus brutale pour la zone euro (-1,7 point), avec une hausse du PIB ramenée à 2,5 % environ. Et à peine 2,4 % pour la France, dixit l’OCDE. Laquelle est encore plus alarmiste au sujet de l’inflation : elle pourrait atteindre +7 % pour les pays européens (2,6 fois plus que prévu) et +4,6 % en 2023. Dans l’Hexagone, elle serait toutefois contenue à +5,2 %, puis +4,5 %. Pour la Banque mondiale, aucun doute : "le danger de la stagflation (stagnation économique et inflation galopante, NDLR) est considérable", avec une "décélération" de la croissance bien plus violente que dans les années 1970. Mais ce ralentissement n’est que "l’un des prix à payer pour [la] guerre" en Ukraine, renchérit l’OCDE, car il faut aussi s’attendre à "une diminution des revenus et des perspectives d’emploi".

    Sur le même sujet

Les dernières infos