France : Compétitivité : Les Européens sceptiques selon l’Institut Think

Par la rédaction, le 12 décembre 2012

En novembre, l'hebdomadaire libéral britannique The Economist titrait : « Une bombe à retardement au cœur de l’Europe ». Deux semaines plus tôt, le journal allemand Bild Zitung se demandait si la France serait la nouvelle Grèce. Quant au quotidien français Libération, il relayait les critiques allemandes sur la France dans un dossier« Berlin à Paris, Achtung». Quelles traces dans l'opinion ont laissé ces « Unes » sur l'incapacité des Français à réformer leur pays? C'est ce que révèle, en partie, le sondage de l’Institut Think réalisé pour Fiducial et publié ce mercredi 12 décembre.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Certaines « Unes » réalisées par les médias européens (The Economist -
Une bombe à retardement au cœur de l’Europe-, Bild Zitung -
La France sera-t-elle la nouvelle Grèce ?- et Libération -
Berlin à Paris, Achtung - cristallisent les doutes sur la capacité de la France à se réformer. Selon le sondage de l’Institut Think réalisé pour Fiducial, la majorité a tendance à se fier à l'image renvoyée par ces médias. Ainsi, 55 % des Anglais pensent que la France menace la santé de l'Europe. Et seuls 34 % des Français se déclarent choqués par ces « Unes ». 




> Sondage de l’institut Think pour Fiducial auprès de 1.000 Français, 1.000 Anglais, 1.000 Allemands âgés de 18 ans et plus interrogés en ligne du 3 au 5 décembre, selon la méthodologie des quotas.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture