Ewattch : La startup veut accélérer son développement

Par la rédaction, le 06 mars 2015

domotique Les outils de mesure de la consommation d'énergie développés par Ewattch commencent à s'imposer dans le tertiaire et les collectivités.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L'objet ressemble à un gros disjoncteur, pourvu d'un écran. À l'intérieur, un concentré de technologies : un serveur web, des modules de communications permettant de surveiller les consommations d'électricité poste par poste mais aussi de gaz ou encore d'eau. « Nous sommes sur un produit 100 % fabriqué en France », souligne Nicolas Babel, gérant de Ewattch. Conçue à Saint-Dié et fabriqué à Raon-L'Etape, dans les Vosges, la solution développée par les équipes d'Ewattch est un superviseur capable de répondre à toutes les demandes : « Nous sommes aussi un bureau d'études », souligne Nicolas Babel. « Donc nous sommes capables de nous adapter aux exigences des clients ».




Interface simple

En se connectant directement au superviseur, depuis son smartphone ou son ordinateur, l'utilisateur de la solution Ewattch peut connaître en temps réel sa consommation mais surtout le prix de l'énergie dépensée. « Nous sommes volontairement restés sur une interface simple, dépouillée, sans graphique incompréhensible ou unité de mesure réservée au spécialiste », détaille Nicolas Babel. « Sur son tableau de bord, l'utilisateur découvre combien son électricité lui a coûté sur un jour, une semaine ou un mois ». En cas de fuite ou de surconsommation, l'utilisateur peut être alerté par SMS ou par e-mail. Dernière innovation en date : le Squid. Un boîtier permettant de faire du sous-comptage électrique, doté de 12 pinces de mesures, capable de communiquer les mesures sur de longues distances en sans-fil, le tout conçu pour répondre aux besoins des collectivités et du secteur tertiaire. Plus que sur le marché privé, les réactions ont été très bonnes : « Nous équipons cinq bâtiments communaux de Saint-Dié », dévoile Nicolas Babel. « Avec nos solutions, une collectivité pourra par exemple chiffrer très exactement ce qu'a coûté en électricité l'installation d'un manège lors d'une fête foraine ou ce que consomment les lampadaires d'un quartier. »




Levée de fonds en préparation

Les contacts se multiplient, Ewattch peut désormais répondre à tous les marchés : individuel, collectif et tertiaire. « 2015 doit être l'année du décollage. Nous prévoyons de doubler notre chiffre d'affaires pour atteindre 400.000 € », affirme Nicolas Babel. L'entreprise prépare une levée de fonds, qui pourrait se boucler autour de 500.000 €. Si la concurrence existe, Nicolas Babel ne la craint pas : non seulement le marché est énorme, mais Ewattch s'appuie sur une équipe de passionné qui améliore continuellement la solution. Pour le gérant d'Ewattch, « Maintenant, il faut vendre, en boostant notre force commerciale ».

Ewattch



(Saint-Dié des Vosges - 88) Effectif : 6 CA (prévisionnel 2015) : 400.000 € Contact : http://www.ewattch.com

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition