Bretagne

Environnement

Pour recruter, les Recycleurs Bretons organise leur propre job dating
 

Par Isabelle Jaffré, le 16 septembre 2021

Puisque les petites annonces et le recours à l’intérim ne lui permettaient plus de recruter à hauteur de leurs besoins en main-d’œuvre, le groupe breton de collecte et de valorisation des déchets Les Recycleurs Bretons organise le 18 septembre un job dating. Objectif : attirer d’autres profils de candidats.

Les Recycleurs Bretons recherchent des profils techniques mais aussi administratifs.
Les Recycleurs Bretons recherchent des profils techniques mais aussi administratifs. — Photo : Navaleo

Face aux difficultés de recrutement, le groupe brestois de collecte et de valorisation des déchets Les Recycleurs Bretons (175 salariés, 38 M€ de CA en 2021) a décidé de changer de méthode. "En passant des annonces, nous trouvions assez peu de profils qui nous intéressaient. Les agences d’intérim ont aussi du mal à nous fournir. Nous avons donc décidé d’organiser un job dating", explique ainsi Sonia Creteau, responsable ressources humaines. Celle-ci se tiendra le 18 septembre sur le site des Recycleurs Bretons à Guipavas, de 9 heures à midi.

Près de 20 postes sont à pourvoir. "Une quinzaine sont ouverts pour des métiers techniques : des opérateurs, des chauffeurs, etc. Sur les postes administratifs, nous sommes ouverts à différents profils car nous savons que nous aurons des besoins prochainement", poursuit-elle. En plus du job dating, l’entreprise communique aussi sur ces besoins via les réseaux sociaux.

Difficile de séduire les candidatsdans le secteur du recyclage

En effet, Les Recycleurs Bretons veulent accompagner leur croissance et celle de leur marque Navaléo. Quelques mois avant la crise sanitaire, le groupe avait réalisé une opération d’augmentation de capital pour poursuivre son développement régional. Sodero Gestion, filiale de la Caisse d’Épargne, chef de file, et Crédit Mutuel Equity ont investi au total 5 millions d’euros. Le PDG, Pierre Rolland visait alors 40 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici trois ans.

"Il s’agit aussi d’une question d’image", renchérit Karine Bossard, directrice administrative et financière du groupe. "Nous sommes dans les déchets, mais il n’y a pas d’odeur. On fait du désamiantage, de la déconstruction. Pour recruter, il faut séduire et ce n’est pas évident dans un secteur comme le nôtre sur lequel les gens ont des a priori."

Afin de mieux présenter l’entreprise à un public plus large, les candidats sont invités à venir sur place, où des salariés de l’entreprise leur présenteront directement leur métier et de leur parcours dans le groupe. L’entreprise cherche avant tout des candidats motivés : "Il n’y a de toute façon pas de formation dédiée à nos métiers, rappelle Karine Bossard. Mais les salariés témoigneront eux-mêmes des évolutions possibles au sein du groupe."

Les Recycleurs Bretons recherchent des profils techniques mais aussi administratifs.
Les Recycleurs Bretons recherchent des profils techniques mais aussi administratifs. — Photo : Navaleo

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail