Brest

Industrie

Les Recycleurs Bretons font entrer Sodero et Crédit Mutuel Equity au capital

Par Isabelle Jaffré, le 23 janvier 2020

Pour développer son activité de démantèlement naval et industriel, le groupe brestois de recyclage de déchets vient d’augmenter son capital en faisant appel à Sodero Gestion et Crédit Mutuel Equity.

Pierre Rolland, P-D.G. des Recycleurs Bretons
Pierre Rolland, P-D.G. des Recycleurs Bretons — Photo : © Jean-Marc Le Droff / Le Journal des entreprises

Changement au capital des Recycleurs Bretons (143 salariés, 30 M€ de CA). Détenue majoritairement par son fondateur et PDG, Pierre Rolland, la PME brestoise, présente sur 8 sites industriels à la pointe bretonne, réalise une opération d’augmentation de capital pour poursuivre son développement régional. Sodero Gestion, filiale de la Caisse d’Épargne, chef de file, et Crédit Mutuel Equity - qui regroupe l’ensemble des activités de Capital Investissement de Crédit Mutuel Alliance Fédérale - ont investi au total 5 millions d’euros. L’entreprise conserve cependant son indépendance. L’opération a eu lieu en décembre dernier.

Développer la déconstruction à Brest

Le spécialiste régional de la collecte et de la valorisation des déchets opère sur trois métiers : la collecte, le tri des déchets et la valorisation de la matière ; l’achat et le négoce des métaux ferreux et non ferreux et enfin le dégazage, la dépollution, et le démantèlement naval et industriel. C’est sur ce dernier créneau que l’entreprise veut se développer. Elle l’occupe depuis 2004 mais a accéléré en 2017, en investissant 8 millions d’euros et en regroupant ses métiers de déconstruction industrielle et navale avec sa filiale Alzeo Environnement, créant ainsi la marque Navaleo (plus de quarante salariés). La filiale dispose, sur le port de Brest, d’une installation classée pour la protection de l’environnement dédiée, reconnue par L’Europe, de près de 8 000 m² et d’une forme de radoub de plus de 7 500 m².

« Cette levée de fonds va nous permettre de renforcer notre capacité de développement sur cette dernière activité, explique Pierre Rolland. D’une part, en structurant la filière notamment par un investissement capacitaire – un lieu d’accueil des bateaux en fin de vie sur le port de Brest (bateaux de plaisance, navires militaires ou commerciaux de fort tonnage) –, et d’autre part, via le recrutement de profils complémentaires pour étoffer l’équipe de management. Avec le soutien de nos partenaires financiers, la société passe un cap et vise un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros d’ici trois ans ».

Pierre Rolland, P-D.G. des Recycleurs Bretons
Pierre Rolland, P-D.G. des Recycleurs Bretons — Photo : © Jean-Marc Le Droff / Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail