Brest

Transport

Maritime Kuhn fusionne ses deux sociétés Manuport et UAT

Par Isabelle Jaffré, le 18 janvier 2023

Pour simplifier la gestion des activités portuaires du port de Brest, Maritime Kuhn a décidé de fusionner les deux sociétés UAT et Manuport et des deux GIE Sobrestocke et Brest Terminal en créant l’Agence Maritime Brestoise (AMB).

Antoine Kuhn, président d’AMB et Laurent Caudal, directeur.
Antoine Kuhn, président d’AMB et Laurent Caudal, directeur. — Photo : Isabelle Jaffré

Depuis le 1er janvier 2023, l’Union Armoricaine de Transports (UAT), Manuport, le groupement d’intérêt économique (GIE) Brest terminal et le GIE Sobrestock ont fusionné. Les sociétés de manutention, douanes, consignation, transit et autres services portuaires sont désormais regroupées dans une seule société : l’Agence Maritime Brestoise (AMB, 75 salariés, 16 M€ de CA). L’objectif d’AMB est de pérenniser les trafics existants mais également de trouver de nouvelles perspectives dans la manutention des nouvelles technologies et des énergies marines renouvelables (hydroliennes et éoliennes en mer) qui arrivent à Brest.

“C’est une évolution logique, dans le sens de l’histoire des sociétés”, explique Antoine Kuhn, le président d’AMB et de Maritime Kuhn, la maison mère. UAT est né sur le port de Brest en 1973 et s’occupait du trafic de vrac. Son concurrent Manuport a été créé plus tard, en 1984, sous l’impulsion de Charles Doux qui avait besoin d’exporter ses volailles congelées. Les deux sociétés étaient actionnaires des GIE permettant la mise en commun de la gestion des entrepôts ou encore des containers.

Prise de participation au Tréport

La nouvelle société a pour directeur un ancien de Manuport, Laurent Caudal. "Il n’y a pas vraiment de changements, assure-t-il. Les deux sociétés faisant partie du même groupe depuis longtemps, il y avait déjà des ponts établis." En effet, Manuport avait été racheté par Maritime Kuhn dès décembre 2015. "À l’époque, nous avions fait le choix de garder deux sociétés pour que nos clients conservent leurs habitudes", rappelle Antoine Kuhn. Il était désormais temps de simplifier le fonctionnement du port en regroupant les quatre entités.

Le fonctionnement du port de Brest se cale désormais aussi sur celui des autres ports du groupe Maritime Kuhn (800 salariés, 150 M€ de CA). "Nous avons racheté Bolloré Ports France en 2019 et nous sommes passés de 8 ports à 18, de Dunkerque à Sète. Depuis 2020, nous avons rationalisé l’organisation et regroupé les équipes avec une société sur chaque site", indique le dirigeant. Le groupe poursuit son extension sur le port. Maritime Kuhn vient de prendre 34 % du capital d’une société au Tréport (Normandie).

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition