Finistère

Naval

Ressources humaines

Le Cinav veut renforcer la place des femmes dans l’industrie navale

Par Isabelle Jaffré, le 06 décembre 2023

Début décembre, le Campus des Industries de la Mer (Cinav) a accueilli 100 jeunes filles et femmes à Brest pour une découverte des métiers scientifiques et techniques du secteur maritime. Objectif : féminiser les métiers de l’industrie navale.

100 jeunes filles et femmes ont découvert des métiers scientifiques et techniques des industries du maritime
100 jeunes filles et femmes ont découvert des métiers scientifiques et techniques des industries du maritime — Photo : Cinav

Le Cinav, Campus des Industries de la Mer et son "Navire des Métiers l’Expo", situé dans le quartier d’affaires Les Capucins à Brest ont ouvert leurs portes début décembre à des collégiennes, lycéennes, étudiantes et demandeuses d’emploi. L’objectif affiché est de les faire se familiariser avec un domaine d’activité peu connu mais ouvert à toutes.

Seulement 6 % des ouvriers de l’industrie navale

Depuis plus de 10 ans, seulement 25 % des salariés de l’industrie, toutes professions confondues sont des femmes (ouvrières, techniciennes ou cadres) et elles ne représentent plus que 6 % des ouvriers de l’industrie navale. "L’ambition d’une industrie française toujours plus dynamique et solide ne peut se réaliser en se passant de la moitié de la population et donc des talents. Les études le prouvent : plus de mixité au sein d’une entreprise, c’est plus de performance économique", affirme Lénaïc Ségalen, déléguée générale de Cinav.

Pour favoriser la promotion de métiers réputés, à tort, masculins auprès des jeunes filles et femmes en recherche d’orientation ou de reconversion professionnelle, Cinav s’est donc engagé auprès de structures ou associations comme Wista ou "Elles bougent" pour mettre en place des actions ciblées. Le 1er décembre, les jeunes filles et jeunes femmes accueillies ont ainsi pu échanger avec des ambassadrices mandatées par les grands groupes industriels comme Piriou, RWE et Naval Group. "Ce sont des métiers accessibles à tous et à toutes, Tout est fait pour limiter les contraintes en termes de qualité et de conditions de travail tant pour les hommes que pour les femmes", explique par exemple Marianne, référente soudage et superviseuse dans le groupe naval concarnois Piriou.

Des portraits vidéos

Une action qui veut porter ses fruits à long terme : "Si seulement 10 % d’entre elles connaissaient le secteur du maritime en arrivant ce matin, 50 % sont désormais prêtes à s’y engager", se félicite Lénaïc Segalen. Le Cinav a par ailleurs lancé une série de portraits vidéo sur les femmes dans l’industrie de la mer, avec la volonté de communiquer sur leurs parcours.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition