Finistère

Technologies

Ijinus a vendu pour changer d’échelle

Par Isabelle Jaffré, le 09 janvier 2020

Le groupe parisien du secteur des réseaux d’eaux Claire vient de reprendre Ijinus. Cette PME finistérienne est spécialisée dans les systèmes de mesure et d'enregistrements autonomes et connectés, notamment des réseaux des eaux usées et de surface.

Olivier Le Strat, patron d'Ijinus.
Olivier Le Strat, patron d'Ijinus. — Photo : © Le journal des entreprises

Le groupe parisien du secteur des réseaux d’eaux Claire (190 salariés, 60 M€ de CA) vient de reprendre la PME finistérienne Ijinus (30 salariés, 4,8 M€ de CA), spécialisée dans les systèmes de mesure et d’enregistrements autonomes et connectés, notamment des eaux usées et de surface.

« Nous avions besoin, dans notre développement, de passer un cap, explique Olivier Le Strat, le fondateur d’Ijinus, devenu directeur général adjoint du groupe Claire. Pour changer d’échelle et s’attaquer au marché mondial notamment, j’avais trois solutions : lever des fonds, faire une croissance externe ou vendre. »

Partager la philosophie du repreneur

Sa réflexion, démarrée en 2016, le pousse d’abord à chercher un partenaire financier. « C’était compliqué, je ne trouvais pas de fonds de capital industriel comme je le souhaitais. Et je ne voulais pas d’un fonds purement capitalistique », indique le dirigeant.

Sa rencontre avec le groupe Claire date d’il y a un an et demi. « Nous sommes complémentaires, eux étant sur les réseaux d’eau potables, et nous sur les eaux usées ou de surfaces. Nous avons, à nous deux, le cycle complet de l’eau. C’est un peu un mariage de raison », détaille Olivier Le Strat.

Le groupe Claire bénéficie également, avec son actionnaire majoritaire Gimv (un fonds spécialisé dans l’innovation, NDLR), d’un partenaire financier « qui investit son propre argent, pas celui des autres », note Olivier Le Strat. Le patron finistérien confie aussi partager la philosophie et les valeurs du président du groupe Claire, Damien Verhée. C’est ce dernier qui lui a demandé de rester. « J’avais de toute façon envie de poursuivre cette aventure », sourit le dirigeant.

Olivier Le Strat, patron d'Ijinus.
Olivier Le Strat, patron d'Ijinus. — Photo : © Le journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.