Côtes-d'Armor

BTP

La Métallerie du Trégor donne un coup d'accélérateur à son développement

Par Matthieu Leman, le 28 octobre 2021

La Métallerie du Trégor, à Plestin-les-Grèves, vient de terminer une extension de ses locaux qui les a fait passer de 350 m² à 1 600 m². Un espace qui va permettre d’investir dans de nouveaux matériels et d’embaucher. Les carnets de commandes sont pleins pour le fabricant d’escaliers, garde-corps et portails.

Thierry Le Roux et l’une des réalisations de la Métallerie du Trégor, à l’aise dans ses nouveaux locaux.
Thierry Le Roux et l’une des réalisations de la Métallerie du Trégor, à l’aise dans ses nouveaux locaux. — Photo : Matthieu Leman

La Métallerie du Trégor, basée à Plestin-les-Grèves, passe à la vitesse supérieure. Ces derniers mois, la petite entreprise (trois gérants, Thierry Le Roux, son épouse Marcelle et son fils Franck, et deux salariés y travaillent pour 420 000 euros de chiffre d’affaires pour l’exercice 2020 - 2021) spécialisée dans la fabrication et le traitement d’escaliers, garde-corps et portails, multiplie les investissements. En juillet, elle a intégré l’extension qui a réuni les deux bâtiments qu’elle occupe dans la zone d’artisanat du Châtel. Elle possède désormais1 600 m² de locaux, contre 350 m² auparavant, et 270 m² dans le second bâtiment.

Recrutements de deux salariés

Un espace démultiplié, pour un investissement de 450 000 euros, qui va permettre une réorganisation des postes de travail, l’installation de nouveaux équipements (agrandissement et déplacement des cabines de sablage, métallisation et peinture, un ou deux dépoussiéreurs, remise en conformité d’un pont roulant) et des recrutements. "Nous envisageons deux recrutements mais nous avons contacté six boîtes d’intérim il y a trois semaines et n’avons reçu qu’une personne qui n’avait aucune expérience dans notre domaine", s’inquiète Thierry Le Roux.

En plus des trois gérants, deux salariés travaillent pour l’entreprise et devraient être rejoints par deux nouveaux collaborateurs.
En plus des trois gérants, deux salariés travaillent pour l’entreprise et devraient être rejoints par deux nouveaux collaborateurs. - Photo : Matthieu Leman

Hausse de l’activité depuis la Covid

Si la Métallerie du Trégor fait ainsi feu de tout bois, c’est que l’activité est bonne. Avec un chiffre d’affaires en hausse de 17 % pour l’exercice clôt en septembre 2021 et un carnet de commandes plein pour les six mois à venir, l’entreprise surfe sur une vague débutée pendant le confinement. "Depuis la Covid, on a rentré plein de dossiers, notamment de particuliers désireux d’améliorer ou de changer ce qu’ils avaient", se félicite le chef d’entreprise. L’entreprise réalise la moitié de son chiffre d’affaires dans la fabrication, jusqu’à la pose, et la moitié dans le traitement (sablage, métallisation et peinture). Dans cette dernière activité, 40 % sont réalisés en sous-traitance. Ses clients sont pour moitié des entreprises et pour moitié des particuliers. Elle travaille sur plan ou conçoit les produits qu’elle fabrique.

Deux bémols viennent cependant assombrir cette carte postale : le prix des métaux, qui a augmenté en moyenne de 50 % selon l’analyse de Thierry Le Roux. "On avait anticipé mais on a pratiquement tout consommé notre stock. On fera avec la hausse pour les nouveaux dossiers. Et il faudra que nos clients percutent vite car les prix sur les métaux ne sont valables que 48 heures." Autre ombre au tableau, le prix de l’énergie, pénalisant pour une industrie qui consomme beaucoup d’électricité, à travers l’utilisation d’un compresseur, par exemple, pour le sablage.

La Métallerie du Trégor fabrique des escaliers, garde-corps et portails mais réalise aussi leur traitement (ici, la peinture, le sablage et la métallisation).
La Métallerie du Trégor fabrique des escaliers, garde-corps et portails mais réalise aussi leur traitement (ici, la peinture, le sablage et la métallisation). - Photo : Matthieu Leman

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail