Côtes-d'Armor

Réseaux économiques

Dans les Côtes-d’Armor, Réseau Entreprendre a bien résisté à la crise sanitaire

Par Matthieu Leman, le 14 juin 2022

Le Réseau Entreprendre des Côtes-d’Armor a choisi pour les accompagner et les financer, par le biais de prêts d’honneur, onze nouvelles entreprises en 2021, tandis qu’une quarantaine continuait de bénéficier du dispositif.

Une partie de l’équipe du Réseau Entreprendre 22 : 1er rang, de gauche à droite : Henri Le Cam, vice-président de Réseau Entreprendre Bretagne pour les Côtes-d’Armor (société Capelio), Laurent Le Borgne (L’Authentik) et Eric De Sonis (Le Vieux-Bourg) ; deuxième rang : Gilbert Jaffrelot (créateur du réseau en Bretagne), Aurélie Paturel (Stella Patrimoine), Morgane Priser (déléguée Réseau Entreprendre Bretagne pour le 22) et Eric Faubry (Winco Technologies).
Une partie de l’équipe du Réseau Entreprendre 22 : 1er rang, de gauche à droite : Henri Le Cam, vice-président de Réseau Entreprendre Bretagne pour les Côtes-d’Armor (société Capelio), Laurent Le Borgne (L’Authentik) et Eric De Sonis (Le Vieux-Bourg) ; deuxième rang : Gilbert Jaffrelot (créateur du réseau en Bretagne), Aurélie Paturel (Stella Patrimoine), Morgane Priser (déléguée Réseau Entreprendre Bretagne pour le 22) et Eric Faubry (Winco Technologies). — Photo : Matthieu Leman

Le Réseau Entreprendre a bien passé la tempête de la Covid, malgré les réunions annulées et les contacts plus difficiles. Ainsi, en 2021, onze nouvelles entreprises sont devenues lauréates du Réseau Entreprendre des Côtes-d’Armor. C’est moins qu’en 2019 et 2020 où treize lauréats avaient été promus.

Les dirigeants de ces entreprises ont ainsi pu bénéficier de l’accompagnement bénévole des membres de ce réseau et d’un prêt d’honneur accordé par cette association qui accompagne les créateurs et repreneurs d’entreprise. 260 000 euros de prêts d’honneur ont ainsi été engagés et 146 emplois auraient été créés ou sauvegardés. Au total, en comptant les entreprises dont l’accompagnement avait commencé avant 2021, une quarantaine de sociétés ont bénéficié du dispositif.

Côté adhérents, les années Covid ont brisé la progression enregistrée les années précédentes. "Compte tenu de l’arrêt des animations, cette stabilité est un bon résultat, nous notons une forte fidélisation", apprécie Morgane Priser, déléguée Côtes-d’Armor d’un réseau qui comprend une grande proportion de chefs d’entreprise et de cadres dirigeants en activité.

Parmi les lauréats de l’année, on peut citer François Papini (Protec Industries), ou Stéphanie et Maël Faouen (Saliou Menuiserie).

Au premier semestre 2022, moins de projets sont arrivés sur la table de l’association. On note également un plus grand nombre de reprises que de créations.

Notion de réciprocité

Ce réseau dont la branche régionale est née dans les Côtes-d’Armor en 2002, accompagne des porteurs de projets entrepreneuriaux sur 24 mois. "Nous apportons nos compétences mais permettons aussi aux lauréats de prendre de la hauteur et de bénéficier de notre expérience", témoignent Eric de Sonis (beurrerie Le Vieux-Bourg) et Laurent Le Borgne (L’Authentik), qui présentent la particularité d’être d’anciens lauréats qui accompagnent à leur tour de jeunes dirigeants. "La notion de réciprocité fait partie de l’esprit du réseau : la boucle est ainsi faite."

Après sélection, les lauréats reçoivent également un prêt d’honneur de 15 000 à 45 000 euros.

"L’idée est de ne pas être seul, que ce soit pour le lauréat mais aussi pour soi. C’est enrichissant d’aider, d’échanger avec d’autres chefs d’entreprise", explique Aurélie Paturel (Stella Patrimoine), membre du réseau.

Le 16 juin, le Réseau Entreprendre Bretagne organisera sa Fête des Lauréats, à Saint-Pol-de-Léon (29).

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition