Saint-Brieuc

Services aux entreprises

Investissement industriel

Armor Bobinage va réunir ses deux sites dans un nouveau bâtiment à Trégueux

Par Matthieu Leman, le 31 octobre 2023

Armor Bobinage va réunir ses deux sites de Saint-Brieuc et Taden dans un nouveau bâtiment de 1 000 m² que l'entreprise va intégrer à l’été 2024. La PME, filiale d’Axflow France, propose la vente et la réparation de pompes et moteurs et propose des services de maintenance et de réparations. Elle développe de nouveaux services.

Pascal Guiblin est le directeur d’Armor Bobinage depuis son rachat par Axflow France en 2021.
Pascal Guiblin est le directeur d’Armor Bobinage depuis son rachat par Axflow France en 2021. — Photo : Matthieu Leman

Armor Bobinage (3,5 M€ de CA en 2022, 17 salariés) va réunir son siège de Saint-Brieuc et son agence de Taden dans un nouveau site, situé à Trégueux. La PME qui évolue dans le bobinage, la vente et la réparation des pompes et moteurs, intégrera un bâtiment neuf de 1 000 m² appartenant au promoteur Commespace. L’opération devrait se dérouler en juillet 2024.

"Tous les techniciens seront réunis dans les mêmes locaux, ce qui engendrera plus de souplesse dans les réparations", explique Pascal Guiblin, directeur de l’entreprise, détaché d’Axflow France (35 M€ de CA en 2022, 120 collaborateurs), propriétaire francilien de la PME depuis 2021. "Notre atelier passera de 300 m² à 600 m². Nous y installerons de nouvelles cabines de peinture, de nettoyage, étuve et un nouveau compresseur d’air. L’investissement total s’élève à 150 000 euros de matériel."

Mesures vibratoires et spectrales

Ce déménagement sanctionne une croissance régulière du chiffre d’affaires de l’entreprise, de l’ordre de 5 % ces dernières années. Elle pourrait s’accélérer avec le nouveau bâtiment, en apportant davantage de confort de travail, et ce grâce à de nouveaux services. "Nous allons démarrer une activité de réparation des moteurs de type Brushless, une nouvelle technologie qui équipe souvent les robots et les automatismes", reprend le dirigeant.

Armor Bobinage a également acquis des machines à ondes de choc, pour un investissement total de 30 000 euros, qui permettent de mesurer l’état d’usure du bobinage des moteurs. "Nous proposons désormais une mesure vibratoire qui permet d’indiquer si l’état est bon ou mauvais et une mesure de la partie magnétique du moteur, qui permet de déterminer le niveau d’usure du bobinage."

À l’issue de ces mesures vibratoires globales et spectrales réalisées sur site, la PME, qui annonce une marge brute de 10 %, propose un devis de réparation et/ou de remplacement. Armor Bobinage réalise la moitié de son activité dans le bobinage et la vente et l’installation de pompes et de moteurs, tandis que la réparation et la maintenance représentent l’autre moitié du chiffre d'affaires. L’entreprise costarmoricaine, créée en 1969, propose également du lignage et ajustement laser ainsi que l’installation de variateurs de vitesse sur les machines industrielles. Cette dernière activité intervient notamment à la suite des diagnostics qu’elle réalise pour EDF dans le cadre des Certificats d’Économie d’Énergie. Le nombre de ces interventions augmente et elles génèrent déjà 300 000 euros de chiffre d'affaires en un an.

Les clients de la PME costarmoricaine sont principalement des gros acteurs de l’agroalimentaire.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition