Industrie

Merck va investir 175 millions d'euros sur ses sites français d'ici 2024

Par Astrid Gouzik, le 28 juin 2021

Le groupe chimique et pharmaceutique allemand Merck a annoncé le 28 juin un investissement total de 175 millions d’euros dans ses sites industriels français, essentiellement en Gironde et Alsace, et la création de 500 emplois.

Le site du groupe pharmaceutique Merck à Molsheim, en Alsace.
Le site du groupe pharmaceutique Merck à Molsheim, en Alsace. — Photo : © Merck Millipore

Renforcer la position de la France comme territoire stratégique dans le développement et la production d’anticorps monoclonaux (ces anticorps fabriqués par des cellules en culture pour traiter des maladies spécifiques, NDLR) et de vaccins. C’est la volonté affichée par le laboratoire pharmaceutique allemand Merck (CA 2020 : 17,4 Md €, 57 000 collaborateurs), à l’occasion du sommet "Choose France" qui s’est tenu à Versailles le 28 juin.

Merck prévoit d’investir au total 175 millions d’euros sur trois ans dans l’ensemble de ses onze sites français (dont sept sites de production), regroupant 3 600 salariés.

L’industriel injectera notamment 50 millions d’euros sur son site de Martillac (Gironde) pour renforcer ses activités de bioproduction, impliquant la création de 150 emplois d’ici à 2024. Sur ce site situé au sud de Bordeaux, Merck Biodevelopment et ses 300 salariés produisent pour des biotechs réparties dans le monde entier.

Renforcer sa division "sciences de la vie"

Le groupe allemand a également rappelé son investissement de 25 millions d'euros annoncé en mars sur le site Merck Millipore de Molsheim, dans le Bas-Rhin, pour augmenter ses capacités de production. Il va y créer 350 emplois supplémentaires. Cette usine (CA 2020 : 1,3 Md€, 1 700 collaborateurs) va ainsi devenir la première du groupe en Europe à produire la gamme Mobius, des assemblages à usage unique utilisés dans la fabrication de vaccins et de thérapies, notamment contre le coronavirus.

Enfin, 100 millions d’euros d’investissements récurrents seront également répartis dans l’ensemble des sites français du groupe, notamment à Calais (Pas-de-​Calais), Lyon (Rhône), Meyzieu (Rhône), Saint-Quentin-Fallavier et Meylan (Isère), pour les deux prochaines années.

Ces annonces s’inscrivent dans un plan stratégique global détaillé par Merck pour augmenter les capacités industrielles de son activité Life Science.

Le site du groupe pharmaceutique Merck à Molsheim, en Alsace.
Le site du groupe pharmaceutique Merck à Molsheim, en Alsace. — Photo : © Merck Millipore

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail