Nouvelle-Aquitaine

Conjoncture

La reprise économique s'esquisse en Nouvelle-Aquitaine après une année perturbée

Par Romain Béteille, le 08 juillet 2021

En dressant le portrait d'un "emploi qui résiste" mais d'une activité économique fortement perturbée, l'Insee Nouvelle-Aquitaine dresse un bilan contrasté de l'année 2020 et l'accompagne de premières tendances plus encourageantes pour 2021.

La reprise économique se profile doucement en Nouvelle-Aquitaine.
La reprise économique se profile doucement en Nouvelle-Aquitaine. — Photo : joyfotoliakid - stock.adobe.com

La dernière étude de l’Insee Nouvelle-Aquitaine, centrée sur le bilan économique régional de l’année 2020 (accompagné d’un retour sur le premier trimestre 2021), démontre sans surprise les perturbations de la crise sanitaire malgré un impact mesuré sur l’emploi salarié (-0,6 %).

Impacts disparates

Elle dénombre 147 millions d’heures consommées (contre moins d’un million en 2019) en activité partielle, majoritairement (72 %) dans les services, et 64 000 entreprises ayant bénéficié d’un prêt garanti par l’État (PGE) pour un montant de 9,5 milliards d’euros. Évidemment, les résultats sont très disparates selon les secteurs. Le tertiaire est le plus touché : -8 % de chiffre d’affaires pour les services marchands, -15 % d'investissements. L’hébergement touristique, la restauration, les loisirs, la culture et les transports sont en première ligne : -14 % de nuitées pour les campings, -40 % pour les hôtels.

Le secteur de la construction accuse une baisse de production de 8 %, principalement dans le second œuvre. Le nombre de mise en chantier affiche un recul net (-18 %), principalement du côté des commerces, des entrepôts et des locaux industriels. Même chose pour les autorisations de construire de locaux non résidentiels (-22 %). L'industrie est aussi en repli : son chiffre d’affaires global baisse de 9 % et les investissements de 15 %.

En revanche, la création d’entreprises (tous secteurs confondus, excepté celui de la construction) reste dynamique malgré un tassement manifeste (+3 % contre +16 % en 2019), notamment dans la vente à distance (+3 %). Deux tiers de ces créations sont des microentreprises (+4 % contre +20 % en 2019). Les défaillances diminuent de 39 %, limitées par les différents dispositifs de soutien aux entreprises.

Vers une reprise

2021 s’affiche sous un meilleur jour : le volume de travail rémunéré est en baisse de 3 % (-5,2 % au niveau national) par rapport au 1er trimestre 2019, soit "le plus faible recul enregistré depuis début 2020", souligne l’institut. La construction reprend des couleurs : +5,1 % d’heures rémunérées, +11 % de mise en chantier de logements, +3 % d’autorisation de construction, +1,7 % de salariés (toujours hors intérim), dépassant ainsi le niveau d’avant crise. L’Insee évoque malgré tout des incertitudes, notamment une "désorganisation des filières d’approvisionnement engendrant des pénuries de matériaux et une hausse du coût des matières premières".

Cette problématique touche aussi l’industrie (-4,6 %), particulièrement la fabrication de matériels de transports. L’activité dans l’aéronautique baisse ainsi de 12,3 %. Le tertiaire marchand reste en retrait (-5,6 %). Les activités spécialisées, "scientifiques et techniques" (+4,7 %) et les services de l’information-communication (+3,7 %) se démarquent. Enfin, l’organisme de statistiques a fait un rapide retour sur le confinement d’avril 2021. Il observe une baisse de l’activité de -6,2 par rapport à avril 2019 (-33 % en avril 2020, -8 % en novembre). "À partir des enquêtes sur les chefs d’entreprise, nous pourrions arriver à un niveau d’avant crise d’ici la fin de l’année" affirme le directeur régional adjoint de l’Insee Nouvelle-Aquitaine, Patrick Hernandez.

La reprise économique se profile doucement en Nouvelle-Aquitaine.
La reprise économique se profile doucement en Nouvelle-Aquitaine. — Photo : joyfotoliakid - stock.adobe.com

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail