Aéronautique

ADS Show : Bordeaux se rêve en capitale de la maintenance aéronautique

Par Astrid Gouzik, le 24 mai 2018

Les 26 et 27 septembre 2018, la base aérienne 106 Bordeaux-Mérignac accueillera la quatrième édition de l'ADS Show, salon international de la maintenance aéronautique et de défense. L'occasion pour la Nouvelle-Aquitaine de montrer ses muscles en la matière.

De gauche à droite : Aymar de Blomac (Commissaire Général d'ADS SHOW) et François Courtot (co-organisateur d'ADS SHOW), Jérôme Verschave (Directeur d'Aerocampus), Alain Rousset (Président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine), Général Pascal Delerce (Chef d'Etat-Major), Colonel Lionel Baverey (Commandant de la Base Aérienne 106). — Photo : ADS Show

« Au moment où je vous parle 750 000 personnes sont dans les airs. La flotte d'avions va doubler dans les 10 ans à venir ». La démonstration de Jérôme Verschave, directeur général d'Aerocampus Aquitaine, a le mérite d'être sans appel. Si le nombre d'appareils en vol continue d'augmenter, les besoins en maintenance aéronautique suivront. Et voilà qui arrange la Nouvelle-Aquitaine, qui cherche à s'affirmer comme pôle majeur de l'aéronautique et de la défense.

Avec 60 000 emplois dans l'aéronautique (dont 20 000 dans le Défense) et 12 centres de formation (dont 3 spécialisés en maintenance aéronautique), la Région n'a pas de quoi rougir... mais n'a pas encore la carrure pour faire de l'ombre à son aguerri voisin occitan. Selon des chiffres de l'Insee, fin 2016, la filière aérospatiale employait 44 500 personnes en Nouvelle-Aquitaine contre 101 958 en Occitanie.

4 milliards d'euros à prendre

Il fallait donc trouver un moyen de se différencier de la région toulousaine et de ses géants constructeurs. Bordeaux, et plus largement la région Nouvelle-Aquitaine, mise sur le "maintien en condition opérationnelle". Le MCO regroupe l'ensemble des moyens, dispositifs et processus nécessaires pour qu'un système d'armes puisse être utilisé dans un contexte opérationnel. Un bon calcul puisque le budget prévisionnel du ministère des Armées alloue plus de 4 milliards d'euros à la maintenance de ses flottes aériennes, en 2018, pour améliorer leur disponibilité. Et la nature du terreau économique de la Région rendait naturelle cette spécialisation, avec de solides leaders comme Safran, Thales, Dassault ou Sabena, qui alimentent un tissu local de sous-traitants. Ensemble, ils couvrent l'ensemble des domaines du MCO (structures, moteurs et systèmes). 

Elargissement à l'aéronautique civile

« Il était logique que nous ayons un lieu d'échange sur ces questions », a précisé Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, lors de la présentation du salon ADS Show qui se tiendra les 26 et 27 septembre à la base aérienne 106 Bordeaux-Mérignac. Pour sa quatrième édition, le seul salon européen dédié à la maintenance aéronautique de défense réunira tous les acteurs de la filière : armées, start-up, PME et grands groupes industriels.

Et il ne se concentre plus uniquement sur le MCO de défense mais s'ouvre désormais à toutes les problématiques de l'aéronautique civile. Un espace aéronautique du futur dédié aux start-up a également été imaginé pour cette édition 2018 du salon. « Nous assistons à une vraie montée en puissance de l'événement avec une hausse annoncée de 20 % des exposants », détaille Aymar de Blomac, commissaire général d'ADS Show. « Nous attendons plus de 5 000 visiteurs professionnels cette année ». 

De gauche à droite : Aymar de Blomac (Commissaire Général d'ADS SHOW) et François Courtot (co-organisateur d'ADS SHOW), Jérôme Verschave (Directeur d'Aerocampus), Alain Rousset (Président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine), Général Pascal Delerce (Chef d'Etat-Major), Colonel Lionel Baverey (Commandant de la Base Aérienne 106). — Photo : ADS Show