Lyon

Logistique

Welco met le point-relais colis chez vos voisins

Par Pierre Lelièvre, le 23 février 2021

La start-up Welco déploie une plateforme communautaire pour simplifier la livraison de proximité en mettant à contribution les voisins. Cette jeune pousse de l'économie collaborative tisse sa toile parmi les particuliers et les sites e-commerce, au point de vouloir porter un modèle de livraison plus éthique. 

Avec leur plateforme de récupération de colis entre voisins, Mathieu Mazoyer et Romain Barraud souhaitent à plus long terme porter un modèle de livraison plus éthique pour la planète et pour les acteurs de la supply-chain.
Avec leur plateforme de récupération de colis entre voisins, Mathieu Mazoyer et Romain Barraud souhaitent à plus long terme porter un modèle de livraison plus éthique pour la planète et pour les acteurs de la supply-chain. — Photo : Welco

Les créateurs

En 2016, alors étudiant à l’Idrac Lyon, Romain Barraud réceptionne un colis pour le compte de sa voisine, absente. "Lorsque je l’ai vue soulagée d’avoir eu son colis à temps, je me suis fait remarquer que ce type de situation pouvait tous nous concerner. J'ai eu l’idée de créer une plateforme communautaire pour faciliter la récupération de colis entre voisins", explique l'entrepreneur de 29 ans. En 2019, il crée Welco & Go (siège social au Pouzin en Ardèche ; 9 salariés), une SAS au capital de 11 000 € avec Mathieu Mazoyer. Fabien Jouvet, PDG du logisticien drômois Skipper Logistique, leur offre un lieu d’accueil pendant deux ans au sein du Skipper Campus, et devient actionnaire. Un troisième associé, Jérémy Marquer, par ailleurs directeur technique de Welco, complète l’équipe dirigeante depuis 2020.

Le concept

"Notre projet est de réinventer le point relais en s'appuyant sur une communauté de 'Welkers', nom donné à celles et ceux qui réceptionnent les colis. Lors du premier confinement de 2020, cette communauté a explosé", note Romain Barraud. 15 000 voisins (particuliers et commerces de quartier) sont désormais inscrites sur la plateforme en France, dont une majorité à Lyon et Paris. Le modèle économique repose sur la commercialisation du service auprès des e-commerçants et des transporteurs (DPD, UPS…). "Les sites e-commerce peuvent ainsi proposer un nouveau modèle de livraison à leurs clients", appuie-t-il.

Désormais installé à Lyon, Welco travaille à convaincre de nouvelles plateformes de vente en ligne et de nouveaux transporteurs, comme La Poste. "Nous avons des contacts car Welco est membre de la communauté French IoT du Groupe La Poste. En parallèle, nous menons des négociations avec de grandes plateformes e-commerce françaises pour être intégrés dans leurs options de livraison", évoque le fondateur.

Les Welkers qui réceptionnent les colis pour le compte de leurs voisins sont, eux, rémunérés par la plateforme en fonction de plusieurs critères (taille du colis, typologie, valeur…), entre quelques dizaines de centimes à 1,5 euro. "Cela permet à la fois de fidéliser les Welkers mais aussi d’éviter tout risque de vol ou détérioration puisque cela les responsabilise et les engage", fait remarquer Romain Barraud, qui développe un produit d’assurance avec une compagnie pour garantir la valeur des produits.

Les perspectives

D’ici fin 2021, Welco espère atteindre la barre des 30 000 Welkers et la vingtaine de clients professionnels. Une levée de fonds de 3 à 5 millions d'euros est espérée en septembre pour développer la partie technique et commerciale. Plus largement, le dirigeant veut encourager une livraison plus éthique. Quelques mois après avoir testé avec Nicolas Chabanne, patron de la marque responsable "C’est qui le patron", la livraison groupée solidaire - un concept qu’ils retravaillent actuellement -, Romain Barraud aimerait s’engager dans la voie d’une logistique urbaine plus éthique, respectueuse de l’environnement et socialement juste. "Nous avons besoin d’une nouvelle vision de la supply-chain et faire comprendre aux gens que la livraison a un coût financier et social. À terme, nous aimerions créer un système de livraison payante, plus vertueuse pour la planète et les chauffeurs", plaide-t-il.

Avec leur plateforme de récupération de colis entre voisins, Mathieu Mazoyer et Romain Barraud souhaitent à plus long terme porter un modèle de livraison plus éthique pour la planète et pour les acteurs de la supply-chain.
Avec leur plateforme de récupération de colis entre voisins, Mathieu Mazoyer et Romain Barraud souhaitent à plus long terme porter un modèle de livraison plus éthique pour la planète et pour les acteurs de la supply-chain. — Photo : Welco

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail