Saint-Étienne

Chimie

Une subvention européenne d'1,5 million d'euros pour Lactips

Par Stéphanie Gallo, le 25 août 2017

La start-up stéphanoise Lactips, fabricant de granulés thermoplastiques hydrosolubles et biodégradables à base de protéines de lait, annonce aujourd'hui être retenue dans le cadre de l'appel à projets européen H2020 instrument PME Phase 2. À la clé, un chèque d'1,5 million d'euros.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Créée en 2014 en région lyonnaise, Lactips est implantée depuis 2015 sur le site de Métrotech à Saint-Jean-Bonnefonds. Elle a développé un process de fabrication de granulés thermoplastiques hydrosolubles et biodégradables à base de protéines de lait.

Elle annonce aujourd'hui être lauréate de l'appel à projets européen "H2020 Instrument PME Phase 2". Une sélection lui permettant de bénéficier d'un accompagnement suivi par des experts et d'une subvention d'1,5 million d'euros. « Il s'agit d'une étape majeure pour Lactips car elle permet d'ouvrir nos nouveaux marchés (non alimentaires), de la R&D à la commercialisation. Le programme H2020 a démarré début juillet, il s'achèvera dans 24 mois. »

Dans ce contexte très favorable, la start-up dirigée par Marie-Hélène Gramatikoff doit recruter une dizaine de personnes dans les prochains mois pour porter son effectif à trente salariés. Actuellement en phase de décollage, son chiffre d'affaires pourrait atteindre les 20 millions d'euros en 2020. 

Programme de recherche avec l'Université Jean Monnet

En parallèle, Lactips élargit ses thématiques de recherche et lance avec l'Université Jean Monnet, dont est issu un de ses cofondateurs, un nouveau programme baptisé Hydroprint. Il vise au développement d'un filament plastique hydrosoluble destiné à l'impression 3D. Hydroprint est soutenu à hauteur de 80.000 euros par BpiFrance et Saint-Etienne Métropole.
Depuis quelques jours, cette dernière d'ailleurs à sa disposition 400 m² supplémentaires pour accueillir son nouveau bijou, une machine de sept mètres de long (450.000 euros d’investissement) qui pourra produire 440 tonnes de granulés plastique par an.

Pour exploiter cet outil et industrialiser sa production,Lactips devrait lever trois millions d'euros d'ici à la fin de l'année et atteindre une production de 1.000 tonnes annuelles.  

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition