Lyon

Numérique

Le lyonnais Digitiz.Me lève 1,5 million d’euros

Par Delphine Sauzay, le 22 novembre 2022

Grâce à sa plateforme et à son matériel connecté, la jeune pousse lyonnaise Digitiz.Me permet de créer des mini-points de vente digitalisés, reliés à leur entreprise et à ses clients. Elle vient de lever des fonds pour enrichir son offre.

Equipe Digitiz. Me
Equipe Digitiz. Me — Photo : Digitiz.Me

Spécialiste de l’automatisation des points de vente, Digitiz.Me (15 salariés ; 3 M€ de chiffre d’affaires prévisionnel en 2022) vient de lever 1,5 million d’euros auprès de Kreaxi, Trail Solutions Patrimoine, la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes et Bpifrance.

Prestataire technologique pour la distribution alimentaire, la jeune entreprise lyonnaise édite des logiciels pour sa plateforme omnicanale et conçoit du matériel connecté sur la base de technologies RFID, de "scan & go" et d’étagères intelligentes (réfrigérateurs, distributeurs, magasins connectés). Sur place, le mini-point de vente fonctionne de façon autonome, tout en restant connecté à l’entreprise qui le détient et à ses clients finaux.

Nouveau concept de magasin mobile

Déjà utilisée dans plus de 300 points de vente, sa solution permet d’avoir une vue instantanée sur les ventes, les stocks, les dates limites de consommation et d’agir en temps réel. Grâce à ses outils, un traiteur peut, par exemple, gérer les dates limite de consommation de ses produits frais en automatisant des envois de promotion aux clients. "La force de notre plateforme réside dans sa souplesse, qui permet de gérer un parc machines hétérogène tout en consolidant les données dans un outil de gestion centralisé", décrit Eric Chaix, son dirigeant.

En 2023, Digitiz.Me compte enrichir son offre en lançant un nouveau concept de magasin mobile de type container, ouvert 24 heures sur 24, idéal pour les stations-service, les universités ou les lieux touristiques dotés d’une forte saisonnalité. La société adresse plusieurs segments de marché tels que la restauration en entreprise, l’hôtellerie, le retail et, bientôt, les industriels souhaitant digitaliser leurs machines. Elle compte parmi ses clients Sodexo, Transgourmet, Class’croûte, Exki, les cantines connectées Carot et les distributeurs de pizza de Me.Group.

Grâce à la levée de fonds, la jeune pousse ambitionne de décupler son parc de points de vente, pour atteindre la barre des 3 000 d’ici fin 2026. Dans ce but, elle prévoit d’embaucher une vingtaine de salariés dans les trois prochaines années.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition