Loire

Industrie

Le Gobelet Français veut récupérer la place laissée vacante par Greencup

Par Gilles Cayuela, le 21 janvier 2022

Spécialisé dans les gobelets réutilisables et personnalisables à destination des particuliers, Le Gobelet Français a décidé de s’attaquer aux marchés de l’événementiel et des associations. Une place laissée libre par son concurrent Greencup, rebaptisé Re-Uz.

Florian Garnier, Raphaël Ozenfant et Denis Ligonnet, trois anciens de Greencup désormais associés pour accélérer le développement du stéphanois Le Gobelet Français.
Florian Garnier, Raphaël Ozenfant et Denis Ligonnet, trois anciens de Greencup désormais associés pour accélérer le développement du stéphanois Le Gobelet Français. — Photo : DR

Récupérer la place laissée vacante par Greencup, c’est l’ambition clairement affichée par Le Gobelet Français, fondé début 2020 par Raphaël Ozenfant (ex-salarié de Greencup) et le serial entrepreneur stéphanois Vincent Gallot. Repris en 2017 par le groupe lillois Proplast, rebaptisé depuis peu Impact Group, le pionnier français du gobelet réutilisable a amorcé au printemps 2021 un virage stratégique.

Positionné à l’origine sur l’événementiel et les associations, deux marchés éprouvés par la crise sanitaire, Greencup a intégré Re-Uz, la nouvelle branche dédiée à la vaisselle réutilisable pour la restauration du plasturgiste lillois. La marque Greencup a ainsi disparu des écrans radars et l’entreprise a quitté Saint-Etienne pour s’installer dans de nouveaux locaux à La Talaudière (Loire). Locaux qui accueilleront prochainement un centre de lavage de vaisselle réutilisable avec à clé la création sous deux ans d’une dizaine d’emplois supplémentaires (7 salariés déjà présents).

Deux des fondateurs de Greencup entrent au capital

Le repositionnement stratégique de Greencup est une opportunité que le spécialiste des gobelets réutilisables et personnalisables Le Gobelet Français n’entend pas laisser passer. Positionné à l’origine sur le marché des particuliers (mariages, anniversaires, baptêmes, soirées entre amis), ce dernier ambitionne d’accélérer son développement en s’attaquant aux marchés de l’événementiel et des associations, délaissés par Greencup.

En plus du marché des particuliers, Le Gobelet Français vise désormais le marché des professionnels de l’événementiel et les associations.
En plus du marché des particuliers, Le Gobelet Français vise désormais le marché des professionnels de l’événementiel et les associations. - Photo : DR

Pour ce faire, l’entreprise a procédé au printemps à une ouverture de son capital, qui s’est soldée par l’entrée de deux des trois fondateurs de Greencup, Florian Garnier et Denis Ligonnet. "Après une première année compliquée avec le Covid (200 000 € de CA, NDLR), Raphaël Ozenfant nous a demandé de l’aider en amenant notre savoir-faire et nos contacts pour structurer l’entreprise. Comme nous étions libérés de nos clauses de non-concurrence avec Greencup, nous avons investi à ses côtés", explique Florian Garnier, qui préfère garder les montants de la levée de fonds et de leurs participations respectives confidentiels.

Doubler de taille en 2022

Avec désormais trois anciens de Greencup à sa tête, Le Gobelet Français affiche des perspectives ambitieuses. La TPE de 5 salariés, qui a réalisé 1,2 million d’euros de chiffre d’affaires en 2021, s’est fixé pour objectif de doubler de taille en 2022. "Nous allons recruter 5 ou 6 personnes en ce début d’année et nous prévoyons de doubler notre chiffre d’affaires sur l’exercice", précise Florian Garnier, qui compte sur la montée en puissance de son activité BtoC et sur le retour en grâce de l’événementiel.

"En 2020, 20 % des mariages prévus ont eu lieu. En 2021, ce chiffre est monté entre 60 et 70 %. Sur 2022, nous tablons sur un retour à 100 % avec un panier moyen plus important. L’an passé, avec les contraintes sanitaires, les mariages étaient petits. Et puis, même si notre cœur de métier reste le particulier, on ne s’interdira pas de répondre aux demandes entrantes des professionnels de l’événementiel et du monde associatif. Nous sommes aussi capables de fournir 100 000 gobelets pour un festival", développe le nouvel associé, qui vise les 5 millions d’euros de chiffre d’affaires sous 3 ans.

Symbole de cette volonté de reprendre le flambeau, Le Gobelet Français emménagera fin janvier dans les anciens locaux de Greencup.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition