Saint-Étienne

Numérique

Interview Google : « Nous voulons contribuer au développement social et économique du territoire »

Entretien avec Linda Gandon, directrice de l’Atelier numérique Google de Saint-Etienne

Propos recueillis par Gilles Cayuela - 04 juillet 2019

L'Atelier numérique Google de Saint-Etienne ouvrira officiellement ses portes le 6 juillet. Linda Gandon, sa directrice, par ailleurs responsable du programme Google Ateliers numériques pour Auvergne Rhône-Alpes, nous explique à quoi va servir ce nouveau lieu totem.

Linda Gandon, directrice de l'Atelier numérique de Google à Saint-Etienne
Pour Linda Gandon, directrice de l’Atelier numérique Google de Saint-Etienne, "la première mission est d’aider les TPE/PME à mieux utiliser le numérique dans le cadre de leur développement". — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

L’Atelier numérique de Google à Saint-Etienne ouvre ses portes le 6 juillet. Quelles vont être ses missions ?

Linda Gandon : La première mission est d’aider les TPE/PME à mieux utiliser le numérique dans le cadre de leur développement via des ateliers et des conférences. La seconde est de soutenir l’insertion professionnelle des étudiants, des demandeurs d’emploi et des personnes en reconversion professionnelle en les éveillant aux opportunités qu’offre le numérique et en les sensibilisant aux outils. Nous avons aussi des axes de travail sur la maîtrise plus sécurisée d’internet pour les enfants et leurs parents ainsi que sur la découverte et l’initiation du grand public au codage informatique. Nous souhaitons aussi favoriser l’inclusion numérique en délivrant un premier bagage numérique : apprendre à utiliser un tableau Excel, faire une bonne présentation au travail… Tout ceci vient bien entendu en complément de ce que peuvent faire les établissements publics numériques ou les centres sociaux. La singularité d’un Atelier numérique Google, c’est de travailler avec l’ensemble de l’écosystème et de co-construire avec l’ensemble des acteurs, qui vont venir enrichir le programme de conférences et d’ateliers que notre équipe de 8 personnes va dispenser. Conférences et ateliers qui sont ouverts à tous et entièrement gratuits.

L’Atelier numérique Google est un point d’entrée, une sorte de guichet unique du numérique ?

L. G. : C’est avant tout un lieu d’échange, de rencontre, de découverte et d’apprentissage au numérique. Mais il y a effectivement un enjeu un peu plus macro qui est d’aider un territoire à répondre à ses problématiques d’accompagnement au numérique via la mise à disposition d’un lieu. C’est aussi de permettre à des acteurs du numérique de bénéficier d’une capacité d’accueil plus importante et de leur offrir une certaine visibilité. Dans cette optique, il est intéressant de pouvoir identifier un lieu totem du numérique. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que nous sommes situés en cœur de ville, 11 place Jean-Moulin. C’est aussi une façon de toucher le grand public.

Quels sont les objectifs en termes d’évangélisation, formation, accompagnement des professionnels et particuliers ?

L. G. : Nous ne nous sommes pas fixés d’objectifs chiffrés. L’objectif c’est d’aider et sensibiliser le plus grand nombre. En Bretagne, nous avons déjà reçu plus de 16 000 personnes dans l’Atelier numérique de Rennes.

Quelle est la finalité d’un tel programme pour Google ?

L. G. : L’objectif, c’est de contribuer au développement économique et social d’un territoire via le numérique. Pour Google, cela s’inscrit clairement dans une démarche de responsabilité sociale d’entreprise (RSE). Mais on ne le fait pas seulement pour ça. Cela part aussi d’un constat fort. Aujourd’hui, seulement 16 % des entreprises françaises traditionnelles vendent en ligne. Il est donc important de les aider à prendre ce virage du numérique. C’est aussi une problématique d’emplois puisque le numérique en France, c’est 50 000 postes à pourvoir sans parler des infrastructures réseaux et télécommunications. Il y a donc tout un travail d’acculturation et de connaissances à transmettre.

Pourquoi Google a choisi Saint-Etienne ?

L. G. : Saint-Etienne est une ville de taille moyenne et Google a cette volonté de ne pas être que dans les grandes métropoles qui ont déjà beaucoup d’acteurs qui assurent des événements de sensibilisations. Et puis Saint-Etienne est un territoire qui innove, expérimente, notamment dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. Et ce sont des valeurs que nous partageons. C’est aussi une terre de création qui s’est positionnée à l’avant-garde du design et le premier tissu économique de TPE et PME derrière l’Île-de-France. Il y avait donc plein de raisons de venir à Saint-Etienne.

Votre parcours en bref ?

L. G. : J’ai démarré ma carrière dans les médias et la communication en occupant des postes de responsable commerciale pour le groupe Mondadori puis pour Ouest-France. En 2011, j’ai co-créé la régie web e-nomi, que j’ai ensuite fusionnée avec l’agence de communication nantaise Caféine, reprise en 2013. Après cette aventure entrepreneuriale, je suis partie, fin 2015, à San Francisco puis à Québec afin d’appréhender un nouvel écosystème numérique et une culture anglo-saxonne. À mon retour en mai 2016, j’ai accompagné deux start-up : l’une en transition énergétique et l’autre en transition numérique. À la suite de cette expérience, j’ai occupé un poste de chargée de mission numérisation des entreprises mandaté par la Direccte, la Région et la CCI des Pays de la Loire. Fin avril 2018, ma mission se terminant, j’ai eu l’envie de poursuivre dans cette voie et j’ai eu l’opportunité d’intégrer le programme Google Ateliers Numériques. Et donc d’ouvrir et développer le premier atelier Google en France, qui a vu le jour à Rennes en mai 2018. J’ai ensuite participé au montage de celui de Montpellier et on m’a proposé d’ouvrir celui de Saint-Etienne et d’en être officiellement la responsable.

Linda Gandon, directrice de l'Atelier numérique de Google à Saint-Etienne
Pour Linda Gandon, directrice de l’Atelier numérique Google de Saint-Etienne, "la première mission est d’aider les TPE/PME à mieux utiliser le numérique dans le cadre de leur développement". — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.