Lyon

Marketing

Emosens : don de parfum d'intérieur pour les soignants

Par Audrey Henrion, le 19 novembre 2020

Alors que la société lyonnaise Emosens, spécialisée dans le marketing olfactif, avait prévu un budget pour sa communication pour les fêtes de fin d’année, elle le bascule dans le don de 1 000 flacons de parfum pour le personnel soignant.

Stéphane Arfi PDG d'Emosens
Stéphane Arfi PDG d'Emosens — Photo : Emosens

Le délicat parfum de l’ambre au Ritz, celui, boisé, du centre national du foot à Clairefontaine, c’est Emosens. Une discrète entreprise lyonnaise fondée en 2009 par Stéphane Arfi et son épouse, actionnaires à 10 % de cette SAS de 15 salariés. La palette de clients - Crédit Agricole, Société Générale, Optical Center, des palaces de la Côte d’Azur, le Musée Grévin à Paris ou Mini World à Vaulx-en-Velin - lui vaut, en pleine crise sanitaire, d’être "un peu préservé" de la violence du choc économique lié à la crise sanitaire. L’entreprise (qui ne dévoile pas son volume d’affaires) conçoit et produit, depuis Montchat et le 6e arrondissement, ses diffuseurs, compatibles avec des climatisations ou connectés, comme le dernier né baptisé Six. Les parfums eux, proviennent de Grasse.

Le diffuseur connecté "Six".
Le diffuseur connecté "Six". - Photo : Emosens

Les HCL enthousiastes

"Notre croissance est régulière depuis 12 ans, car le marketing olfactif a fait ses preuves scientifiquement. En plus d’apporter un bien-être, il facilite la vente, rassure, permet de diminuer, dans certains lieux, les actes d’incivilité. De plus en plus de secteurs nous contactent, de plus en plus de professions libérales ou des cabinets médicaux ".
La petite PME avait débloqué un budget communication pour les fêtes de fin d’année. Mais compte tenu des circonstances, le projet est annulé. "Nous avons décidé de consacrer ce budget à un don de flacons de parfum d’intérieur aux soignants". Contactés, les HCL (Hopitaux civils de Lyon) se sont montrés enthousiastes. "À tel point que l’on s’aperçoit que les 1 000 flacons de 100 ml qui leur étaient destinés ne seront pas suffisants. Nous allons conditionner les premiers lots par cartons de 30 ou 50 pour les hôpitaux lyonnais, et aimerions trouver un prestataire pour nous fournir des flacons afin d’aller au-delà de 1 000 et d’élargir ce don à l’extérieur du bassin lyonnais ", glisse Stéphane Arfi.

Stéphane Arfi PDG d'Emosens
Stéphane Arfi PDG d'Emosens — Photo : Emosens

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail